5 min de lecture Penelope Fillon

Affaire Penelope Fillon : où en est l'enquête ?

ÉCLAIRAGE - Depuis les révélations du "Canard enchaîné", François et Penelope Fillon sont au centre d'une procédure judiciaire orchestrée par le parquet national financier.

Penelope Fillon et son mari François, au meeting de ce dernier à la Villette, au meeting de ce dernier dimanche 29 janvier 2017
Penelope Fillon et son mari François, au meeting de ce dernier à la Villette, au meeting de ce dernier dimanche 29 janvier 2017 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

L'affaire fait grand bruit depuis les révélations du Canard enchaîné. Mardi 24 janvier, l'hebdomadaire satirique révélait que Penelope Fillon aurait perçu des milliers d'euros pour des tâches minimes voire fictives. La femme de François Fillon a été rémunérée par la Revue des deux mondes mais surtout comme attachée parlementaire de son mari ou de son suppléant à hauteur d'environ "500.000 euros brut" au total. Selon nos informations, l'épouse de François Fillon a été rémunérée jusqu'en novembre 2013, et non jusqu'à fin 2012, comme l'indiquait dans un premier temps l'hebdomadaire satirique. Dans son édition du 1er février, Le Canard enchaîné précise son information et indique que Penelope Fillon aurait perçu plus de 900.000 euros en tant qu'assistante parlementaire et pour sa collaboration à La Revue des deux mondes, tandis que deux de ses enfants ont été rémunérés par leur père lorsqu'il était élu au Sénat, à hauteur de 84.000 euros.

Au lendemain de ces révélations, qui ont fait l'effet d'une bombe alors que François Fillon est le favori de la prochaine élection présidentielle, le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire. L'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, en charge de cette affaire, doit désormais lever le voile sur ces suspicions d'emplois fictifs.

À quelques mois de l'élection présidentielle, cette enquête ressemble à une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête l'ancien premier ministre. À la Villette, François Fillon a tenté de relancer une campagne embourbée dans cette polémique, assurant n'avoir "rien à cacher". "Je n'ai peur de rien, j'ai le cuir solide (...) À trois mois de l'élection présidentielle, on construit un scandale. À travers Penelope, on cherche à me casser. Si on veut m'attaquer, qu'on m'attaque droit dans les yeux, qu'on laisse ma femme en dehors de ce débat politique. Je veux dire à Penelope que je l'aime et je ne pardonnerai jamais à ceux qui ont voulu nous jeter aux loups", a-t-il lancé devant tous les poids lourds des Républicains. Et malgré les menaces qui pèsent, François Fillon l'affirme : "Je serai candidat à cette élection présidentielle"

À lire aussi
François Fillon le soir de sa défaite le 23 avril 2017 justice
L'enquête visant François Fillon pourrait se terminer à l'automne

Perquisitions au siège de la revue et et à l'Assemblée

L'enquête se poursuit depuis maintenant plus d'une semaine. Deux perquisitions ont déjà été effectuées afin d'apporter des réponses à l'enquête alors qu'une troisième pourrait bientôt intervenir au Sénat, où François Fillon a siégé entre septembre 2005 et juin 2007. C'est à cette période que le sénateur de la Sarthe aurait employé deux de ses enfants alors que ces derniers étaient toujours étudiants en droit.

La première a été menée jeudi 26 janvier au siège de La Revue des Deux Mondes, au cœur d'une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de l'épouse de François Fillon. La perquisition s'est déroulée en présence du propriétaire de la revue littéraire, l'homme d'affaires milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, 76 ans, et ami de longue date de François Fillon.

La seconde a été effectuée ce mardi 31 janvier à l'Assemblée nationale. Des policiers enquêtant sur la réalité des emplois exercés par l'épouse de François Fillon étaient présents pour se faire remettre des documents. Une perquisition qui a vraisemblablement eu lieu dans une annexe de l'Assemblée nationale où sont situés les services administratifs.

Le couple Fillon entendu, les auditions se poursuivent

Très attendue, l'audition de François Fillon et son épouse Penelope a été effectuée lundi 30 janvier. Une audition réclamée dès le départ par le couple. Les époux ont ainsi été entendus séparément pendant plus de cinq heures, entre 15h20 et environ 21H00, dans les locaux de la police à Versailles par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. À l'issue des auditions, le couple a assuré avoir "apporté des éléments utiles à la manifestation de la vérité afin d'établir le travail réalisé par Penelope Fillon".

Mercredi 1er février, les enquêteurs se sont également intéressés au sort de Marc Joulaud, suppléant de François Fillon en tant que député de la Sarthe. Selon nos informations, ce dernier est resté dans la même ligne de défense que son "mentor".  Il a assuré que Penelope Fillon avait bel et bien travaillé pour lui. Cette dernière, qui était ses yeux et ses oreilles dans le fief du couple Fillon, était  sa conseillère de l'ombre, comme elle le faisait jusque là pour son mari. Toujours selon nos informations, les enfants de François et Penelope Fillon, Marie et Charles, devraient également être auditionnés prochainement. Enfin ce jeudi 2 février, la secrétaire "historique" de François Fillon, Sylvie Fourmont, a également été auditionnée à Nanterre

De leur côté, les enquêteurs se sont aussi intéressés à La Revue des Deux Mondes. Le jour même, le propriétaire de la revue, l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, PDG de Fimalac et proche de François Fillon, a également été entendu dans les locaux de l'OCLCIFF, à Nanterre près de Paris. Il avait affirmé dans Le Monde daté de vendredi qu'il avait confié à l'épouse de François Fillon une "réflexion stratégique informelle" sur sa publication. Une version remise en cause le jour même par celui qui dirigeait la revue à l'époque, Michel Crépu. Ce dernier a lui aussi été entendu comme témoin vendredi par les enquêteurs. 

Des révélations qui ébranlent le clan Fillon

Quel sera l'avenir pour le couple Fillon ? L'étau s'est resserré autour de François et Pénélope Fillon mardi 31 février. Après les perquisitions à l'Assemblée nationale, Le Parisien a révélé que l'épouse de l'ancien premier ministre n'aurait pas eu de badge d'accès, ni de messagerie électronique dans la chambre du Parlement. De plus, selon nos informations, Penelope Fillon n'aurait plus aucun mail de l'époque où elle était assistante parlementaire.

La question du contrat de travail alimente également les débats. Dans un premier temps, aucun contrat n'a été retrouvé alors que Penelope Fillon ne se rappellerait pas les avoir signés. Une nouvelle révélation jeudi 2 février est venu bouleverser cette procédure : le magazine l'Obs a publié un contrat de travail où l'épouse de l'ex-premier ministre était censée travailler à la permanence RPR (ancêtre de l'UMP, ndlr) de la Sarthe, au Mans.

Une découverte qui pose dès lors plusieurs questions, dont celle de la permanence. Au micro de RTL l'avocat du couple, Antonin Lévy, avait déclaré que Penelope Fillon travaillait directement au domicile familial et qu'aucune permanence existait à Sablé-sur-Sarthe ou ailleurs. "François Fillon n'avait pas de permanence en tant que député. Cette permanence se situait au domicile des Fillon, et à votre avis, qui était au domicile s'il n'y avait pas de permanence ? Penelope Fillon (...) Quand on souhaitait le voir, il fallait aller à son adresse".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Penelope Fillon François Fillon Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787006325
Affaire Penelope Fillon : où en est l'enquête ?
Affaire Penelope Fillon : où en est l'enquête ?
ÉCLAIRAGE - Depuis les révélations du "Canard enchaîné", François et Penelope Fillon sont au centre d'une procédure judiciaire orchestrée par le parquet national financier.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-penelope-fillon-ou-en-est-l-enquete-7787006325
2017-01-31 16:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VI_H7r1yIQhRihWozFr1jQ/330v220-2/online/image/2017/0129/7786980512_penelope-fillon-et-son-mari-francois-au-meeting-de-ce-dernier-a-la-villette-au-meeting-de-ce-dernier-dimanche-29-janvier-2017.jpg