1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Penelope Fillon : la petite musique du "plan B" pas complètement éteinte
1 min de lecture

Affaire Penelope Fillon : la petite musique du "plan B" pas complètement éteinte

CONFIDENTIELS RTL - Pendant que François Fillon essaie de faire campagne tant bien que mal à La Réunion, en métropole beaucoup de députés de droite s'inquiètent.

François Fillon, le 15 décembre 2016
François Fillon, le 15 décembre 2016
Crédit : THIERRY CHARLIER / AFP
Affaire Penelope Fillon : la petite musique du "plan B" pas complètement éteinte
00:03:00
Affaire Penelope Fillon : la petite musique du "plan B" pas complètement éteinte
00:03:03
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Certains parlementaires de droite se désespèrent de ne pas voir la campagne de François Fillon redémarrer comme ils l'espèrent. La prestation très regardée de Marine Le Pen, jeudi 9 février sur France 2, est passée par là. Tout comme les informations du Journal du dimanche (daté 12 février), certes démenties par le parquet financier, sur l’éventualité de l'ouverture d'une information judiciaire cette semaine. Les séances de tractage ont été difficiles ce week-end dans certaines circonscriptions. Résultat : la petite musique du "plan B" ou du recours ne s’est pas encore complètement éteinte pour tout le monde. Fantasme de "sarkozystes" tenus à l’écart de la campagne ou véritable envie de renverser la table ? L'avenir le dira.

En tout cas une poignée de députés, d'élus et de sénateurs, songent depuis la fin de la semaine dernière à se réunir pour parler de la suite. Parmi eux, ceux qui se sont démarqués depuis le début de l’affaire Fillon, en parlant ouvertement de leurs craintes, voire en appelant le candidat à laisser sa place : le député Georges Fenech, le sénateur Alain Houpert, le député Sébastien Huygues.

Leur petit raout - un dîner - a été organisé dans le plus grand secret. Il doit avoir lieu en principe ce lundi 13 février au soir. Sauf s’ils décidaient de changer leur plan, vu le climat de suspicion qui règne dans le parti. Et le tout sans qu'on sache pour l’instant sur quoi il peut déboucher. "On ne communiquera qu’à l’issue de cette réunion", a lâché du bout des lèvres l’un des participants, pas ravi que l'information ait fuité.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/