1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Hulot : Denormandie refuse de faire "d'une rumeur, une affaire"
1 min de lecture

Affaire Hulot : Denormandie refuse de faire "d'une rumeur, une affaire"

LE GRAND JURY - Le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires appelle à une "certaine modération" après la publication d'un article accusant Nicolas Hulot d'agression sexuelle.

Julien Denormandie, invité du Grand Jury le 11 février 2018
Julien Denormandie, invité du Grand Jury le 11 février 2018
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Le Grand Jury de Julien Denormandie
57:57
Julien Denormandie, invité du Grand Jury le 11 février
52:33
Benjamin Sportouch & Claire Gaveau

Nicolas Hulot vacille. Vendredi 9 février, un article du magazine Ebdo a mis en lumière des accusations de violences sexuelles concernant le ministre de la Transition écologique. Des révélations que Marlène Schiappa a vivement critiquées dénonçant un article "irresponsable" qui ne servait pas la "crédibilité et la parole des femmes"

Invité du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI ce dimanche 11 février, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, a une nouvelle fois apporté son soutien à Nicolas Hulot. "Ce qui n'est pas normal, c'est de faire d'une rumeur une affaire, de faire d'une accusation une condamnation", lance-t-il.

Les personnalités politiques sont aujourd'hui appelées à une transparence totale. "Votre vie privée est parfois rendue publique, c'est quelque chose avec lequel il faut apprendre à vivre quand on s'engage en politique. Je ne sais pas si c'est normal mais c'est un fait", poursuit-il appelant cependant à une "certaine modération".

Dès jeudi, avant même la sortie en kiosque du magazine, Nicolas Hulot, qui s'était défendu de rumeurs "ignominieuses", avait reçu le soutien d'Édouard Philippe et du gouvernement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/