3 min de lecture Penelope Fillon

Affaire Fillon : le parquet national financier n'envisage pas de classement sans suite

Les avocats du couple Fillon ont réaffirmé que le parquet national financier n'était pas compétent et violait le principe de la séparation des pouvoirs.

Penelope et François Fillon, le 29 janvier 2017
Penelope et François Fillon, le 29 janvier 2017 Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Difficile encore de savoir ce qu'il va se passer ensuite. Une chose est sûre, c'est une étape importante dans l'affaire du Penelope Gate. Selon des informations confirmées par RTL, les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales ont transmis leur rapport au parquet national financier.

Quelles seront les suites de ce scandale polito-judiciaire ? Si une mise en examen n'est pas encore d'actualité, le parquet national financier a annoncé que "en l'état", un classement sans suite de la procédure n'est pas envisagé. L'enquête va donc se poursuivre à deux mois de la présidentielle. Le PNF a ouvert le 25 janvier une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics et abus de biens sociaux.

Depuis les révélations du Canard enchaîné, qui ont révélé l'importante rémunération de Penelope Fillon mais également de Marie et Charles Fillon, la candidature de l'ancien premier ministre à l'Élysée est de plus en plus difficile. L'entourage de François Fillon a-t-il bénéficié d'emplois fictifs ? Telle est la question à laquelle devra répondre le parquet national financier. Grand favori des sondages lors de sa victoire à la primaire de la droite et du centre, François Fillon est aujourd'hui éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle selon différents sondages.

À lire aussi
François et Penelope Fillon à la Villette, où le candidat tenait son premier grand meeting de campagne dimanche 29 janvier 2017. justice
Affaire Fillon : le parquet requiert le renvoi du couple en correctionnelle

Quelles options à venir ?

Si le classement sans suite ne semble pas d'actualité, deux options restent donc offertes au ministère public : citer directement des protagonistes devant un tribunal correctionnel ou ouvrir une information judiciaire en confiant la poursuite des investigations à des juges d'instruction. Ces derniers sont les seuls habilités à placer un acteur du dossier sous le statut intermédiaire de témoin assisté ou à prononcer d'éventuelles mises en examen.

Une décision, plus longue à arriver, qui aurait des conséquences notables. Lors d'une interview sur TF1, l'ancien Premier ministre, dont la campagne est plombée par cette enquête, s'est engagé à se retirer de la course à la présidentielle en cas de mise en examen.

Les avocats de Fillon attaquent le PNF

Après cette avancée, les avocats du couple ont une nouvelle fois attaqué le parquet national financier considérant qu'il n'était pas compétent dans cette affaire. "Nous maintenons que l'enquête se déroule en violation des règles de compétence du parquet national financier et, plus grave encore, du principe de la séparation des pouvoirs", ont écrit Antonin Lévy et Pierre Cornut-Gentille dans un communiqué, estimant que le parquet n'a "pas d'éléments suffisants pour requérir des poursuites".

Cette annonce n'est qu'un acte de communication qui nourrit le feuilleton médiatique

François Fillon
Partager la citation

Un communiqué qui fait directement écho aux propos tenus par le principal intéressé lors de sa grande conférence de presse lundi 6 février. Face à ces critiques, le PNF avait ainsi assuré que l'enquête sur les soupçons d'emploi fictif de Penelope Fillon se déroulait "avec la célérité et la sérénité appropriées". Lors d'une courte allocution à la presse, Antonin Lévy a espéré que l'enquête allait se poursuivre "dans la légalité" et "dans la sérénité" : "Le parquet national financier considère qu'il n'y a pas d'éléments suffisants. Il n'y a pas de poursuites engagées contre François Fillon. Il n'y a pas de mise en examen de François Fillon. En l'état, ce communiqué n'apporte absolument rien de nouveau". Avant de conclure : "Il poursuit sa campagne". 

Dans les colonnes du Figaro, François Fillon s'est également exprimé définissant cette annonce comme "un acte de communication". "Il n y a rien de nouveau, ni poursuite, ni mise en examen. Cette annonce n'est qu'un acte de communication qui nourrit le feuilleton médiatique. Cela n'entame en rien ma détermination. J'entends plus que jamais porter le projet de redressement et de modernisation de la France, conformément au mandat qui m'a été donné par 4,4 millions de nos concitoyens. Je m'en remets donc désormais au seul jugement du suffrage universel", a-t-il déclaré. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Penelope Fillon François Fillon Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787273457
Affaire Fillon : le parquet national financier n'envisage pas de classement sans suite
Affaire Fillon : le parquet national financier n'envisage pas de classement sans suite
Les avocats du couple Fillon ont réaffirmé que le parquet national financier n'était pas compétent et violait le principe de la séparation des pouvoirs.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-fillon-les-enqueteurs-ont-transmis-leur-rapport-au-parquet-national-financier-7787273457
2017-02-16 09:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/y8xQ-ngL0yc44D4gW2DrXg/330v220-2/online/image/2017/0202/7787043256_penelope-et-francois-fillon-le-29-janvier-2017.jpg