1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Fillon : la rapidité de l'enquête est "parfaitement normale", selon un magistrat
1 min de lecture

Affaire Fillon : la rapidité de l'enquête est "parfaitement normale", selon un magistrat

Pour Benjamin Blanchet, ancien substitut du parquet national financier, les magistrats n'ont pas tardé à s'intéresser aux soupçons pesant sur François Fillon d'une part et Marine Le Pen d'autre part.

Une statue de la déesse de la justice équilibrant les échelles (illustration)
Une statue de la déesse de la justice équilibrant les échelles (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
L'invité RTL du week-end du 05 mars 2017
07:10

Le journal du Dimanche publie, ce 5 mars, les PV d'audition de Penelope Fillon, épouse du candidat de la droite, dans le cadre de l'affaire d'emplois fictifs présumés qui touche leur famille. "J'en viens à me demander si les journalistes ne sont pas plus autorisés que les magistrats pour répondre à cette question car c'est devenu une pratique tellement courante et tellement habituelle qu'il est difficile de s'y retrouver", lance Benjamin Blanchet, ancien substitut du parquet financier de Nanterre. 

Quant à savoir qui a pu faire filtrer ces documents, ce dernier dénombre plusieurs sources potentielles : "tous ceux qui concourent à la procédure pénale et cela fait beaucoup de monde - des magistrats, des avocats de la défense, de la partie civile, des fonctionnaires de police, des greffiers", affirme l'ancien substitut.

Depuis des semaines, la justice est accusée de se réveiller trop tard, à trois mois de la présidentielle. Mais pour lui, il n'y a pas la moindre volonté, de la part des magistrats instructeurs, de faire des coups politiques contre les candidats de droite. "Je ne perçois pas comment on peut dire que les magistrats se réveillent si tard, dès lors que, s'agissant de l'affaire dite Fillon, c'est le Canard Enchaîné qui a publié un article le 25 janvier", argue Benjamin Blanchet. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/