1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Fillon : l'enquête met au jour des éléments inédits
2 min de lecture

Affaire Fillon : l'enquête met au jour des éléments inédits

"Le Monde" publie de nouveaux éléments sur les soupçons d'emplois fictifs avec lesquels se débat François Fillon.

François Fillon lors de son discours d'investiture par le parti Les Républicains, le 14 janvier à Paris
François Fillon lors de son discours d'investiture par le parti Les Républicains, le 14 janvier à Paris
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Gérard Davet, journaliste au "Monde" : "Il y a des éléments qui ne vont pas arranger ses affaires judiciaires"
01:00
Clarisse Martin
Clarisse Martin

La défense de François Fillon va-t-elle vaciller ? Après Le Canard Enchaîné et Mediapart, c'est au tour du Monde de révéler de nouveaux éléments concernant François Fillon et les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et de ses enfants en tant qu'assistants parlementaires. Les premières révélations, survenues le 25 janvier, ont immédiatement entraîné l'ouverture d'une enquête pour "détournements de fonds publics", "abus de biens sociaux" et "recel de ces délits".

Selon le quotidien du soir, les enquêteurs se penchent sur les raisons qui auraient poussé l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière à embaucher Penelope Fillon dans la publication qu'il possède, la Revue des deux mondes. Ce dernier, en désaccord notoire avec Nicolas Sarkozy lorsqu'il était président de la République, a pourtant été élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur le 31 décembre 2010. Selon Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux journalistes du Monde, les enquêteurs s'interrogent sur les motivations de Marc Ladreit de Lacharrière qui a salarié Penelope Fillon entre mai 2012 et décembre 2013. Une contrepartie de la prestigieuse décoration ? Si les faits étaient avérés, cela pourrait constituer du "trafic d'influence", une autre infraction.

François Fillon détaille les missions de ses deux enfants

Au cours de son audition, François Fillon aurait également apporté de plus amples explications sur les missions confiées à ses enfants, Marie et Charles, qu'il a embauchés en tant qu'assistants parlementaires entre septembre 2005 et juin 2007, lorsqu'il siégeait au palais du Luxembourg en tant que sénateur de la Sarthe. Le candidat à l'élection présidentielle aurait alors déclaré que sa fille Marie lui aurait apporté son concours pour l'écriture d'un livre, La France peut supporter la vérité, paru en 2006. Cité par Le Monde, François Fillon aurait déclaré qu'elle "a fourni un gros travail documentaire." Une tâche qui n'était pas forcément connectée à la circonscription du sénateur de la Sarthe.


Charles, le fils aîné du député de Paris aurait quant à lui eu une mission d'un ordre différent, qui pourrait déboucher sur une autre "affaire". Il aurait participé à la campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007, en travaillant au programme de l'ancien locataire de l'Élysée notamment sur les questions institutionnelles. Une mission qui en principe ne revient pas à un assistant parlementaire et qui, si elle était confirmée, pourrait constituer un détournement de fonds publics. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/