1 min de lecture Affaire Cahuzac

Affaire Cahuzac : ouverture d'une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale

Une enquête préliminaire de police a été ouverte par le parquet de Paris mardi. Elle vise à déterminer si le ministre du Budget Jérôme Cahuzac a ou non détenu un compte en suisse afin de dissimuler des revenus au fisc.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

L'enregistrement sonore existe-t-il ?

Cette procédure fait suite à des articles du site d'information Mediapart imputant à Jérôme Cahuzac la détention de ce compte jusqu'en 2010. Le site d'information affirme que le ministre a alors clos ce compte bancaire qu'il avait chez UBS et qu'il en a transféré les fonds sur un compte à Singapour. Il s'appuie notamment pour cela sur un enregistrement fourni par l'adversaire malheureux de l'actuel ministre du Budget à la mairie de Villeneuve-sur-Lot en 2001
   
Dans un communiqué, le procureur souligne que la plainte déposée par Jérôme Cahuzac pour diffamation contre le site d'information Médiapart, qui a publié l'enregistrement, prendra plusieurs mois et ne pourra enquêter sur le fond. "Compte tenu de cette situation, des faits dénoncés par Médiapart susceptibles de recevoir une qualification pénale et des démentis de Monsieur Jérôme Cahuzac, il appartient au procureur de la République de Paris, conformément à la loi, de faire procéder sans attendre aux vérifications relatives à la réalité et au contenu de l'enregistrement ainsi qu'à toutes auditions nécessaires pour parvenir à la manifestation de la vérité", lit-on dans ce texte.
   
L'enquête est donc confiée à la police financière.  L'ouverture d'une enquête va permettre à la justice d'enquêter sur le fonds des accusations. Le ministre va donc devoir affronter les incertitudes liées aux investigations qui vont être menées, à savoir sa probable audition, celle des journalistes de Mediapart, des protagonistes de l'affaire ainsi que la probable expertise de l'enregistrement.
  
A l'issue de ses investigations, le parquet peut classer l'enquête sans suite, ouvrir une information judiciaire ou renvoyer l'affaire directement en jugement. 


Jérôme Cahuzac satisfait de l’ouverture de l'enquête

Dans un communiqué publié peu après l'ouverture de l'enquête, Jérôme Cahuzac dit accueillir "avec satisfaction la décision du Parquet de Paris". "Cette démarche permettra, comme il l’a toujours affirmé, de démontrer sa complète innocence des accusations absurdes dont il fait l’objet", ajoute le texte.

Le ministre du Budget rappelle "qu'il a d’ailleurs déposé une plainte avec constitution de partie civile et lui-même demandé la désignation d’un juge d’instruction, afin de démontrer l’absence de fondement de la campagne dont il fait l’objet". Enfin, il explique avoir "mandaté, dès le mois de décembre, ses avocats afin d’obtenir d’UBS une attestation de ce qu’il n’a jamais eu de relations commerciales ni de compte ouvert auprès de cette banque".

L'Elysée, joint par RTL, estime de son côté qu'il est logique que la justice ouvre une enquête, et renouvelle sa confiance à Jérôme Cahuzac, tant que les accusations de Mediapart n'ont pas été prouvées.

Lire la suite
Affaire Cahuzac Argent Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants