1 min de lecture Affaire Cahuzac

Affaire Cahuzac : Gonelle dit avoir remis l'enregistrement à la police

L'ex-élu RPR du Lot-et-Garonne Michel Gonelle a déclaré jeudi avoir remis mercredi, lors de son audition par la brigade financière à Bordeaux, "la sauvegarde de l'enregistrement" du ministre du Budget Jérôme Cahuzac.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Marie-Bénédicte Allaire

L'enregistrement audio remis à la police

M. Gonelle a expliqué avoir été entendu mercredi par des policiers de brigade financière de la police judiciaire, qui se sont déplacés dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Paris afin de vérifier si M. Cahuzac a détenu un compte en Suisse, et a dit avoir remis, lors de cette audition, l'enregistrement dans lequel, un homme, présenté comme étant l'actuel ministre du Budget, évoque son compte chez UBS.

"J'ai remis aux enquêteurs les éléments que je détenais, c'est-à-dire la sauvegarde de l'enregistrement sur un mini CD", a expliqué M. Gonelle lors d'une conversation téléphonique. Ancien maire RPR de Villeneuve-sur-Lot, M. Gonelle, qui est avocat, a affirmé que "cet enregistrement n'est pas un faux" et qu'il s'agit "bien de la voix de Jérôme Cahuzac". Une nouvelle fois, il a répété ne pas être "à l'origine de cette affaire". "Ce n'est pas moi qui ai remis cet enregistrement à Mediapart, je ne suis pas un corbeau", a martelé l'ex-rival politique de M. Cahuzac à Villeneuve-sur-Lot, menaçant de poursuivre en justice tous ceux qui utilisent ce terme pour le qualifier.

Sur la bande, dévoilée dans son intégralité le 6 décembre par le site d'informations Mediapart, on entend un homme parler de son compte en banque en Suisse et dire: "Cela me fait chier d'avoir un compte ouvert là-bas, l'UBS c'est quand même pas forcément la plus planquée des banques."  Le ministre lui-même a plusieurs fois, notamment le 5 décembre devant l'Assemblée nationale, nié avoir jamais possédé un compte bancaire en Suisse. Une enquête a été ouverte le 8 janvier par le parquet de Paris pour "blanchiment de fraude fiscale" pour vérifier les informations de Mediapart.

(avec AFP)

Lire la suite
Affaire Cahuzac Argent Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants