2 min de lecture Affaire Bygmalion

Affaire Bygmalion : une enquête ouverte pour établir les responsabilités

DÉCRYPTAGE - Le Parquet de Paris, chargé de l'enquête préliminaire concernant l'affaire Bygmalion, ouvre une information judiciaire. Trois juges vont devoir déterminer les implications et établir les responsabilités à l'UMP.

Un podium de l'UMP (Illustration)
Un podium de l'UMP (Illustration) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
et AFP

L'enquête sur l'affaire Bygmalion passe aux mains des juges. Une enquête préliminaire avait été ouverte le 5 mars dernier sur des soupçons de financements illicites de la campagne de Nicolas Sarkozy par l'UMP. 

Les révélations de l'affaire Bygmalion concernant les comptes de campagne de l'ancien président justifie désormais, selon la réquisition du parquet, l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour "faux et usage de faux", "abus de confiance", "tentative d'escroquerie" et "complicité et recel de ces délits".

Les factures de Bygmalion examinées

L'enquête a été confiée à Serge Tournaire, Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke, membres du pôle financier du tribunal de Paris. Leurs investigations porteront sur l'année 2012, et plus précisément sur les factures réglées par l'UMP à la filiale Event & cie de Bygmalion.
La société Event & cie est soupçonnée de "faux et usage de faux", après que l'avocat de Bygmalion a publiquement avoué l'émission de fausses factures destinées à masquer les dépassements des frais de campagne. L'abus de confiance concernerait le possible détournement de fonds au préjudice de l'UMP

À lire aussi
Nicolas Sakozy justice
Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy déçu par le rejet du Conseil constitutionnel

La tentative d'escroquerie se réfère au fait que l'équipe de campagne aurait volontairement tenté de minorer les dépenses de campagne, afin de ne pas voir les comptes rejetés par la commission nationale des comptes de campagne. Ceux-ci avaient quand même été retoqués pour dépassement du plafond autorisé.

Démêler les responsabilités

L'importante documentation sur laquelle pourront s'appuyer les juges devrait faciliter leur enquête, notamment grâce aux factures et fausses factures déjà examinées par Mediapart et Libération

Jérôme Lavrilleux, désormais couvert par son immunité de député européen, a déjà été longuement entendu. Mais cet ex-responsable de la campagne de Nicolas Sarkozy a mis un soin particulier à écarter toute responsabilité de l'ancien président de la République et de Jean-François Copé.

Guillaume Lambert et Éric Cesari, proches de l'ancien chef de l'État, ont été mis en cause mais nient toute implication. Ils devraient être prochainement entendus. Fabienne Liadzé, directrice des affaires financières de l'UMP, a également été visée par les accusations de Jérôme Lavrilleux. Elle ne s'est toujours pas exprimée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bygmalion UMP Corruption
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772900016
Affaire Bygmalion : une enquête ouverte pour établir les responsabilités
Affaire Bygmalion : une enquête ouverte pour établir les responsabilités
DÉCRYPTAGE - Le Parquet de Paris, chargé de l'enquête préliminaire concernant l'affaire Bygmalion, ouvre une information judiciaire. Trois juges vont devoir déterminer les implications et établir les responsabilités à l'UMP.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-bygmalion-une-enquete-ouverte-pour-etablir-les-responsabilites-7772900016
2014-06-27 19:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/T8dbuZq1pJk8kdNwzq8fcA/330v220-2/online/image/2014/0627/7772901077_un-podium-de-l-ump-illustration.jpg