1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Bygmalion : "Pour moi c'est une fable", affirme Éric Ciotti
1 min de lecture

Affaire Bygmalion : "Pour moi c'est une fable", affirme Éric Ciotti

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Éric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, a qualifié de "fable" les propos de Guy Alvès, l'un des fondateurs de Bygmalion.

Éric Ciotti, invité de RTL, le 30 septembre 2015
Éric Ciotti, invité de RTL, le 30 septembre 2015
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
35 heures : "Le système actuel est en faillite", selon Éric Ciotti
00:08:21
"C'est une faute", dit Éric Ciotti des propos de Nadine Morano
00:00:42
Affaire Bygmalion : "On essaye de détourner l'attention sur un terrain politique", assure Éric Ciotti
00:00:39
35 heures : "Le système actuel est en faillite", selon Éric Ciotti
00:08:20
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

L'affaire Bygmalion est loin d'avoir fini de tourmenter l'ex-UMP devenue Les Républicains. Les soupçons de financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy sont étudiés par la justice et l'épée de Damoclès plane au-dessus de certains anciens cadres du parti et même l'ex-chef de l'État lui-même. Guy Alvès, l'un des fondateurs de Bygmalion, a notamment accusé le Conseil départemental des Alpes-Maritimes de ne pas avoir payé une formation du personnel, ce à quoi a répondu Éric Ciotti, président dudit Conseil départemental. 

À la justice de dire la vérité je lui fais confiance

Éric Ciotti

"Il y a eu un doute concernant une prestation qui ne concernait pas le personnel, qui concernait un élu d'opposition au demeurant, aujourd'hui tête de liste du Front national, qui était monsieur Bettati", a précisé l'invité de RTL mercredi 30 septembre. "Cette facture n'a pas été payée, Bygmalion ne l'a pas contestée", confirme-t-il avant de passer à l'offensive. 

"Je vois bien ce que cherchent les dirigeants de cette entreprise tristement célèbre, c'est de détourner l'attention sur un terrain politique, déplore le député LR. Pour moi c'est une fable et je ne crois pas à cette thèse. À la justice de dire la vérité je lui fais confiance". Dans la foulée, Guy Alvès a affirmé sur RTL que "le système de fausses factures a servi de financement illégal à la campagne de Nicolas Sarkozy et uniquement de financement illégal à la campagne de Nicolas Sarkozy".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/