1 min de lecture Politique

Affaire Bettencourt : nouvelle enquête judiciaire sur les accusations contre Woerth

Le parquet de Nanterre a annoncé mercredi avoir ouvert une nouvelle enquête préliminaire de police sur les allégations de l'ex-comptable de Liliane Bettencourt mettant en cause Eric Woerth. Le rapport de l'Inspection générale des finances sur le rôle de l'ex-ministre du Budget dans le dossier fiscal de l'héritière de L'Oréal sera remis vendredi à François Baroin et rendu public. Le ministre du Travail espère se raccrocher à cette bouée de secours car, pour l'instant, il s'efforce tant bien que mal de surnager. La tête de l'Etat fait bloc pour soutenir le ministre dans la tourmente.

Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire Journaliste RTL

Cette enquête préliminaire, confiée à la Brigade financière et à la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP), a été ouverte mardi "sur la base des déclarations de Mme Thibout". L'ancienne comptable de la femme la plus riche de France a affirmé qu'Eric Woerth aurait reçu 150.000 euros en liquide le 26 mars 2007, en tant que trésorier de l'UMP, pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Elle a été entendue lundi à deux reprises par les policiers dans le cadre d'une autre enquête ouverte pour vol et atteinte à la vie privée.

Le rapport de l'Inspection générale des finances sur le rôle d'Eric Woerth dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt sera remis vendredi au ministre du Budget et rendu public, a déclaré mercredi François Baroin. Il devra déterminer si le ministre du Travail est intervenu, lorsqu'il était responsable du Budget jusqu'en mars 2009, pour éviter un contrôle fiscal de l'héritière de L'Oréal. Le parquet a affirmé fin juin avoir alerté le fisc dès janvier 2009 de ses soupçons de fraude fiscale visant Liliane Bettencourt, dont le gestionnaire de fortune a reconnu qu'elle disposait de comptes en Suisse non déclarés en France.

Selon "Le Monde" (daté 8 juillet), la police a d'ores et déjà retrouvé trace d'un retrait de 50.000 euros en espèces sur un compte de Liliane Bettencourt à la BNP, à la date indiquée par la comptable. Le parquet de Nanterre n'a pas confirmé dans l'immédiat cette information, pas plus que la police.

François Baroin a affirmé qu'il ne voyait "aucun problème" à la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire, réclamée par l'opposition.

Nicolas Sarkozy a demandé mercredi aux membres du gouvernement de rester concentrés sur leur travail et de ne pas se laisser détourner par les "rumeurs" entourant l'affaire Woerth, a rapporté le ministre de l'Immigration, Eric Besson.

Ecoutez aussi :

- Affaire Bettencourt : Eric Woerth exclut de démissionner et accuse le PS
- François Bayrou : "J'ai trouvé l'intervention d'Eric Woerth un peu tragique"
- Xavier Bertrand dénonce les "méthodes fascistes" de Mediapart
- Nicolas Sarkozy s'exprimera le 13 juillet, déclare l'Elysée
- L'ex-comptable des Bettencourt parle de sommes versées à Eric Woerth
- Affaire Bettencourt : Sarkozy dénonce la "calomnie" qui "ne vise qu'à salir"
- François Baroin : "Ne pas respecter les procédures, c'est promulguer des rumeurs"
- Nicolas Sarkozy devrait s'exprimer "dans les prochains jours"

Lire la suite
Politique Gouvernement Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants