1 min de lecture Politique

Affaire Bettencourt : "Nous ne céderons pas à cette agitation", promet Fillon

"Nous ne céderons pas à cette agitation" suscitée par l'affaire Bettencourt/Woerth : c'est la mise en garde très claire de François Fillon. "Je ne laisserai pas le gouvernement de la France se laisser désarçonner", a ajouté le Premier ministre mercredi à la mi-journée lors d'une déclaration aux parlementaires de la majorité, en présence de plusieurs ministres.

Jérôme Florin
Jérôme Florin Journaliste RTL

L'intervention de François Fillon (avec PublicSénat, la chaîne d'information politique) :


"
Il y a eu des comportements inadaptés, les intéressés en ont tiré les conséquences. Et, nous avons avec le Président de la République procédé à un ajustement gouvernemental", a rappelé le chef du gouvernement en référence aux démissions dimanche des secrétaires d'Etat Christian Blanc et Alain Joyandet.

"Aujourd'hui, nous sommes face à un adversaire insaisissable et sournois, qui a pour nom la rumeur, le soupçon, le procès d'intention", a déclaré François Fillon, ajoutant: "tout pouvoir rencontre un jour ce cortège de coups bas et de  calomnies". Avant d'assurer : "Nous ne céderons pas à cette agitation".
 
"Je ne laisserai pas le gouvernement de la France se faire désarçonner par les premiers imprécateurs venus, eux qui ont totalement oublié que l'innocence se présume et que la culpabilité se prouve", a ajouté le chef du gouvernement. "Nous n'ajouterons pas à la crise économique et financière une crise politique", a-t-il résumé.

François Fillon a ajouté, à propos d'un éventuel remaniement ministériel, que "l'autorité de la République" exigeait "de ne pas céder aux humeurs du jour" et de poursuivre les réformes. "Ce n'est pas notre priorité politique", a-t-il expliqué.

Il a assuré que "Nicolas Sarkozy est maître de son calendrier, maître de ses choix", après plusieurs appels à une prise parole du chef de l'Etat et à un remaniement anticipé en raison de l'affaire Bettencourt/Woerth. "Je défends l'honneur d'Eric Woerth", a-t-il ajouté, encadré des présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, Bernard Accoyer et Gérard Larcher.

Ecoutez aussi :
- Affaire Bettencourt : nouvelle enquête judiciaire sur les accusations contre Woerth
- Affaire Bettencourt : Eric Woerth exclut de démissionner et accuse le PS
- François Bayrou : "J'ai trouvé l'intervention d'Eric Woerth un peu tragique"
- Xavier Bertrand dénonce les "méthodes fascistes" de Mediapart
- Nicolas Sarkozy s'exprimera le 13 juillet, déclare l'Elysée
- L'ex-comptable des Bettencourt parle de sommes versées à Eric Woerth
- Affaire Bettencourt : Sarkozy dénonce la "calomnie" qui "ne vise qu'à salir"
- François Baroin : "Ne pas respecter les procédures, c'est promulguer des rumeurs"
- Nicolas Sarkozy devrait s'exprimer "dans les prochains jours"

Lire la suite
Politique Gouvernement Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5944461699
Affaire Bettencourt : "Nous ne céderons pas à cette agitation", promet Fillon
Affaire Bettencourt : "Nous ne céderons pas à cette agitation", promet Fillon
"Nous ne céderons pas à cette agitation" suscitée par l'affaire Bettencourt/Woerth : c'est la mise en garde très claire de François Fillon. "Je ne laisserai pas le gouvernement de la France se laisser désarçonner", a ajouté le Premier ministre mercredi à la mi-journée lors d'une déclaration aux parlementaires de la majorité, en présence de plusieurs ministres.
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-bettencourt-nous-ne-cederons-pas-a-cette-agitation-promet-fillon-5944461699
2010-07-07 18:25:00