2 min de lecture Emmanuel Macron

Abattoirs Gad : Macron regrette ses propos sur les salariées "illettrées" et sans permis

Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron regrette ses propos sur les salariées "illettrées" de Gad. Il avait expliqué que leur illettrisme et absence de permis de conduire allait les empêcher de retrouver du travail.

Emmanuel Macron, le 12 février 2014, à San Francisco. (archives)
Emmanuel Macron, le 12 février 2014, à San Francisco. (archives) Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Mépris", "condescendance" ou honnêteté, les réactions sur les réseaux sociaux suite aux propos d'Emmanuel Macron sur des salariées des abattoirs Gad divisent. Interrogé sur Europe 1 ce mercredi 17 septembre sur la réforme du permis de conduire, le ministre de l'Economie a pris pour exemple les employées des abattoirs Gad. Il a exprimé ce mercredi ses "regrets" suite à ses propos.

Le ministre a exprimé son regret "pour les propos tenus ce matin, si j'ai blessé et parce que j'ai blessé des salariées. C'est inacceptable et ce n'est pas ce que j'ai voulu faire", a-t-il déclaré à l'Assemblée. 

"Il y a dans cette société (Gad), une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées, pour beaucoup on leur explique: 'vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km !' Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire, on va leur dire quoi?", a déclaré le ministre, regrettant le coût et les délais nécessaires pour ce permis.

À lire aussi
Georges Pompidou le 20 juin 1969, lors de la journée de passation de pouvoir. hommage
Emmanuel Macron célèbre Pompidou 50 ans après son élection

Un ton "condescendant"

Sur les réseaux sociaux, certains ont alors reproché au ministre un ton "condescendant" voire de "mépris" à raccrocher à la récente polémique sur les "sans-dents". D'autres ont au contraire fait valoir l'honnêteté du ministre face à l'illettrisme dans les usines.

"C'est clairement du mépris", a estimé pour sa part Jean Marc Detivelle, délégué FO chez Gad.

"Ce que voulait dire Emmanuel Macron ce matin c'est qu'il y avait un gros déficit en termes de formation initiale au départ, ce qui peut se corriger, mais en termes de formation continue ensuite", a commenté le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à l'issue du conseil des ministres.

Gad placé en liquidation judiciaire

La réforme du permis de conduire, entrée progressivement en vigueur cet été, a pour objectif de réduire les coûts et les délais de passage pour les candidats.

Le tribunal de commerce de Rennes a prononcé jeudi 11 septembre la liquidation judiciaire de Gad avec une poursuite d'activité de trois mois pour permettre au groupe Intermarché de déposer une offre de reprise. La société d'abattage de porcs et de transformation propose depuis 2010 une formation pour soutenir des salariés en lecture et en écriture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Abattoir Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774350688
Abattoirs Gad : Macron regrette ses propos sur les salariées "illettrées" et sans permis
Abattoirs Gad : Macron regrette ses propos sur les salariées "illettrées" et sans permis
Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron regrette ses propos sur les salariées "illettrées" de Gad. Il avait expliqué que leur illettrisme et absence de permis de conduire allait les empêcher de retrouver du travail.
https://www.rtl.fr/actu/politique/abattoirs-gad-macron-regrette-ses-propos-sur-les-salariees-illettrees-et-sans-permis-7774350688
2014-09-17 15:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4joKwAPX46ABlv07z2TyZA/330v220-2/online/image/2014/0827/7773936437_emmanuel-macron-le-12-fevrier-2014-a-san-francisco-archives.jpg