1 min de lecture Politique

VIDEOS - Décryptage des clips de campagne des candidats

Simples, sobres et efficaces : telles sont les consignes données par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel pour ce qui est des clips de campagne des candidats à la présidence de la République française. Avec le début de la campagne officielle, c'est tout une série de contraintes très strictes envers la communication des candidats qui est mise en place. Décryptage.

Les dix candidats
Les dix candidats Crédit : RTL.fr
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Des clips très sobres

Panneaux, affiches, professions de foi, spots TV : la campagne officielle pour le premier tour de l'élection présidentielle a débuté lundi et s'achèvera samedi 21 avril à minuit.

Chaque candidat a droit à 43 minutes d'antenne, entre le 9 et le 20 avril, soit dix spots de petit format (une minute et trente secondes) et huit de grand format (trois minutes et trente secondes). En outre, radios et télés devront respecter l'égalité stricte du temps de parole (même temps, même émission, ndlr) pour tous les candidats.

Comme pour les affiches, aux dimensions imposées, les clips de campagne doivent répondre à des normes imposées par le CSA. Ainsi, ne pas utiliser un fond blanc total, réservé à l'administration, ni une combinaison des trois couleurs du drapeau national. Enfin,
l'apparition d'un symbole régalien, comme l'Elysée ou un ministère, est formellement interdit.

Les clips de campagne décryptés :

*François Bayrou


Sur une suite d'images de meetings à travers la France et de rencontres avec des Français, François Bayrou, le candidat du MoDem, intervient pour détailler certains grands axes de son programme. Le Béarnais s'adresse directement à ses électeurs en utilisant le vouvoiement, sur un fond apaisant : un bord de mer et des bruits d'oiseaux. Il détaille ses "choix" pour l'élection.

*Nicolas Dupont-Aignan


Images en noir et blanc, reportages d'archives et comparatifs : Nicolas Dupont-Aignan débute son spot de campagne par un ton très incisif, souhaitant ainsi marquer la séparation voulue avec les gouvernements antérieurs, aussi bien de Droite que de Gauche. Le candidat de "Debout la République", sur un fond bleu ciel, débute son discours par se présenter et de préciser : "Je suis marié à Valérie, père de deux filles". Il poursuit, face caméra, en insistant sur ses "différences".

*Nathalie Arthaud


"Je m’adresse aux travailleuses et aux travailleurs, comme l'a fait Arlette Laguiller..." : Nathalie Arthaud, la candidate de Force Ouvrière commence son clip de campagne par un clin d’œil à son prédécesseur et ses six campagnes présidentielles. Un atelier ouvrier derrière elle, la candidate déroule et répond aux interventions de salariés des quatre coins de la France.

*Jean-Luc Mélenchon


Rouge. C'est la couleur du fond sur lequel le candidat du Front de Gauche précise certains grands points de son programme électorale... et celle aussi de sa cravate. Richesses, argent et impôt : ce clip de campagne est très économique. Il se termine par le message : "Prenez le pouvoir - Votez Jean-Luc Mélenchon" avec un plan sur le fameux discours de la Bastille du candidat.

*Marine Le Pen


"J'aime la France. Oui, j'aime la France de toutes mes forces... [...] Et même si c'est ringard, je l'assume". Dans un style un peu plus léger, Marine Le Pen clame son amour pour l'Hexagone. Mais ce ton devient grave lorsque la candidate du FN détaille, à sa manière, les conséquences de l'Europe sur le pays. Le tout sur un fond de couleur... bleu de France.

*Eva Joly


C'est une lettre à France qu'adresse la candidate d'Europe-Ecologie aux Français. Sur un fond tout blanc, où les lunettes vertes d'Eva Joly détonnent, l'ancienne magistrate a pris sa plus belle plume et rédige sous nos yeux cette fameuse missive. Des panneaux "Unité", "Ecologie" ou encore "Innovation" clignotent à l'écran, illustrant quelques grandes directions politiques du parti écologiste pour l'élection présidentielle.

*Nicolas Sarkozy


"Mes chers compatriotes de métropole et d'Outre-mer" : Nicolas Sarkozy, conditions strictes obligent ne posent pas devant l'Elysée, mais sur ce qui ressemble à son affiche de campagne : la moquée "France Forte". Le ton très posé, le Président-candidat dresse un bilan très rapide de son quinquennat avant d'insister sur les mots "croire" et "vouloir" pour présenter la France à venir... s'il est réélu. Message final : "J'ai besoin de vous".
 
*Philippe Poutou


Petite visite dans les rues de Blanquefort, en Gironde, là où il travaille pour le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA). Pour illustrer les propos de Philippe Poutou, des images de manifestations et de cortèges. Ce clip, semble-t-il un peu moins "pro" que les autres, se termine sur le candidat lui-même en train de distribuer des tracts. Ou l'image d'un politique proche du peuple.

*François Hollande


La Révolution française, la IIIème République, le Front Populaire, le Général de Gaulle, François Mitterrand et... Lionel Jospin : pour le Parti Socialiste, le passé est une source d'égalité et d'inspiration. C'est du moins ce que semble vouloir dire le message de François Hollande à la tribune. Pour illustrer les propos du candidat : un grand zapping très vitaminé d'images. "Le redressement, c'est maintenant ; la justice, c'est maintenant ; l'espérance, c'est maintenant ; la République, c'est maintenant ; le changement, c'est maintenant" conclut François Hollande.

*Jacques Cheminade


"Une crise financière... se produira" : le clip de campagne de Jacques Cheminade s'ouvre sur une vidéo de l'INA, tournée en 1995, lorsque le candidat annonçait l'arrivée d'un "krach financier". Retour plateau avec le même personnage, des cheveux blancs en plus. Si le discours est sensiblement le même, cette fois, il s'axe autour de "l'après-crise". Et Jacques Cheminade de conclure : "Le reste revient à bavarder sur le pont du Titanic, en naviguant droit sur l'iceberg".

Les affiches de campagne :
(cliquez sur l'image)

Un portrait, un slogan

Pour la campagne officielle, plusieurs candidats ont choisi une nouvelle photo, voire un nouveau slogan. François Hollande a ainsi opté pour un paysage de Corrèze, son département, comme décor. Son slogan, "le changement, c'est maintenant", reste le même.  Eva Joly a troqué ses petites lunettes rouges pour des vertes et affirme: "L'écologie, le vrai changement". "Oui, la France", proclame la candidate du Front national, photographiée en gros plan, demi-sourire aux lèvres, sur un fond bleu ciel. Nicolas Sarkozy garde la même photo et le même slogan, "La France forte".

Lire la suite
Politique Médias Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7746489428
VIDEOS - Décryptage des clips de campagne des candidats
VIDEOS - Décryptage des clips de campagne des candidats
Simples, sobres et efficaces : telles sont les consignes données par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel pour ce qui est des clips de campagne des candidats à la présidence de la République française. Avec le début de la campagne officielle, c'est tout une série de contraintes très strictes envers la communication des candidats qui est mise en place. Décryptage.
https://www.rtl.fr/actu/politique/a-quoi-ressemblent-les-clips-de-campagne-des-candidats-7746489428
2012-04-10 07:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/j9FvU6vPxbxxTxZuY9T4qA/330v220-2/online/image/2012/0409/7746490937_des-ce-lundi-9-avril-les-candidats-s-affichent-dans-des-spots-de-campagne-qui-repondent-a-des-regles-strictes.jpg