3 min de lecture Front national

1er mai : "Le psycho-show continue au Front national", dit Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Le Front national tient son traditionnel défilé ce vendredi 1er mai sur fond de brouille familiale.

micro generique L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
1er mai : "Le psycho-show continue au Front national", dit Alba Ventura Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : Alba Ventura | Durée : | Date : La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Malgré le défilé, ce 1er mai n'est pas totalement un jour de gloire pour le Front national car le psycho-show continue. Marine le Pen sait bien qu'elle n'en a pas encore tout à fait terminé avec son père.
 
Marine Le Pen qui confiait récemment à RTL qu'après les départementales réussies, elle pensait être tranquille jusqu'au 1er mai. Elle pensait qu'elle allait pouvoir sereinement préparer le discours qu'elle prononcera à la tribune. Râté ! Le mois d'avril aura été la pire période que Marine Le Pen ait jamais connue.

Un véritable feuilleton à rebondissements. Digne des meilleures séries à suspense où le thriller politique vient se mêler au mélodrame familial. La saison 1 de "Comment mon père m'a forcée à le tuer" aura tenu toute ses promesses avec pas moins de six épisodes déjà.

Souvenez- vous : épisodes 1 et 2, le disque rayé de Jean-Marie sur les chambres à gaz et Pétain. Épisode 3 : Marine voit rouge, Papa n'ira pas en PACA ! Épisode 4 : Jean-Marie a caché des lingots en Suisse. L'épisode 5 est celui qui va se jouer au défilé du 1er mai pour la fête de Jeanne d'Arc. Et j'attends avec impatience l'épisode 6 lundi : "Accusé Jean-Marie, levez-vous !" Devant le tribunal du FN. Enfin, s'il vient.

Première fois qu'ils se revoient

À ce défilé du 1er mai on devrait assister à la rupture entre Marine Le Pen et son père. En tout cas, physiquement, on sera aux premières loges. Parce que c'est la première fois qu'ils vont se retrouver dans un même endroit. Depuis que le père et la fille sont fâchés, ils ne se sont pas croisés, pas parlé. Comme le disait Marine Le Pen il y a quelques jours : "Je n'ai pas le goût de l'effort inutile."

À lire aussi
Martine Vassal, candidate des Républicains, en lice pour le second tour des municipales à Marseille. élections municipales à Marseille
Les infos de 6h30 - Municipales à Marseille : Royer-Perreaut (LR) refuse une alliance avec le RN

Sur la forme, Marine Le Pen a décidé de "virer" Jean-Marie Le Pen de la tribune. Sur la scène autour d'elle il y aura les conseillers départementaux élus en mars. Tous les autres membres du FN, président d'honneur compris, seront sur des chaises au niveau des militants. Elle en haut, lui en bas. En terme d'image ce sera fort, ça va illustrer, mettre sous les projecteurs, le psycho-drame qui se joue dans ce parti.

Sans compter, que l'on ne peut pas totalement exclure un tour de passe de la part du patriarche. Parce qu'il faut plus qu'un séjour à l'hôpital pour bâillonner un Jean-Marie le Pen sur lequel seront braqués micros et caméras. Qui sait de quoi Jean-Marie le Pen est capable dans le rôle du banni ? À moins qu'il passe son temps à se justifier sur son compte en Suisse.

Un scénario loupé pour Marine Le Pen

Ce défilé n'est donc pas ce que Marine Le Pen avait espéré. Sur le papier il y avait un Front national fort, qui sortait des départementales avec des dizaines d'élus (alors qu'il n'en avait qu'un jusqu'alors), qui allait se retrouver pour défiler face à des syndicats divisés : deux cortèges à Paris, un autre à Bordeaux. On ne peut pas faire plus unitaire !

Des syndicats qui de surcroît se jettent des insultes à la figure et s'accusent de "complicité avec le FN". C'est ce que Jean-Claude Mailly de FO a dit à Laurent Berger de la CFDT alors que ce dernier expliquait qu'en France il n'y avait de la rigueur mais pas d’austérité (ce en quoi il a parfaitement raison) !

Bref sur le papier, le scénario était quand même idéal pour Marine le Pen. C'était l'occasion pour elle, en ce 1er mai, fête de Jeanne d'Arc, mais aussi fête du Muguet, d'installer l'idée que l'héritier du vote ouvrier c'est désormais le Front national. Le FN qui a capté 42% du vote ouvrier aux dernières élections départementales, allait montrer sa puissance face aux syndicats.

C'était d'autant plus important, que le défilé du FN n'est pas représentatif du vote Front national d'aujourd'hui. Dans ce cortège, il y a le vieux FN qui défile, avec des crânes rasés et des catho tradi mais pas beaucoup d'ouvriers en fait. Marine le Pen rêvait de surfer sur ce 1er mai. Son père et la pluie, risquent bien de lui gâcher la fête !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Jean-Marie Le Pen Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants