1 min de lecture 14 juillet

14 juillet : François Hollande confirme la levée de l'état d'urgence le 26 juillet

Le président de la République s'est adressé aux Français, ce jeudi 14 juillet. "On ne peut pas prolonger éternellement l'état d'urgence. Nous avons maintenant une loi permettant d'agir contre le terrorisme", a-t-il expliqué.

François Hollande, lors de son intervention pour le 14 juillet 2016
François Hollande, lors de son intervention pour le 14 juillet 2016 Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Son discours était attendu. François Hollande a répondu aux questions de Gilles Bouleau et David Pujadas, depuis l'Élysée, ce jeudi 14 juillet. Emmanuel Macron, chômage, impôts, menaces terroristes et Euro 2016... Le président de la République ratisse large pour la dernière prise de parole de son mandat lors de la fête nationale. 

Fidèle à sa doctrine du "ça va mieux", François Hollande "ne désespère pas de convaincre les Français que l'avenir n'est pas dans une France rabougrie (...) Il y a une nécessité de faire que la France avance et n'abandonne pas son modèle social et son modèle Républicains". 

> Revivez l'interview du président de la République en direct sur RTL et RTL.fr

Le chef de l'État a rappelé sa décision d'instaurer l'état d'urgence sur tout le territoire le soir des attentats du 13 novembre. "Cet état d'urgence, j'ai considéré qu'il fallait le prolonger jusqu'au moment où nous puissions être sûrs que la loi pouvait nous donner des moyens nous permettant de prévenir la menace terroriste avec efficacité", a déclaré le président de la République en référence à la loi sur la procédure pénale promulguée en juin. Désormais, "on ne peut pas prolonger éternellement l'état d'urgence. Nous avons maintenant une loi permettant d'agir contre le terrorisme". Le Président confirme ainsi la levée de l'état d'urgence le 26 juillet.

À lire aussi
14 juillet : Un "homme volant" au-dessus des Champs-Élysées Augmenté
"L'homme volant" du 14 juillet va traverser la Manche sur son Flyboard Air

"Est-ce que la menace est là ? Oui, elle est là", parce que "nous avons le même adversaire : il est en Syrie, en Irak et il a ses prolongements ici en Europe. L'adversaire, c'est l'islamiste fondamentaliste, c'est le fanatisme", a également déclaré François Hollande. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
14 juillet François Hollande État d'urgence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants