1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 14 juillet 2016 : François Hollande annoncera-t-il le départ d'Emmanuel Macron du gouvernement ?
3 min de lecture

14 juillet 2016 : François Hollande annoncera-t-il le départ d'Emmanuel Macron du gouvernement ?

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État devrait être le premier à réagir au premier meeting du leader du mouvement "En marche!".

Emmanuel Macron et François Hollande, le 21 avril 2016
Emmanuel Macron et François Hollande, le 21 avril 2016
Crédit : HAMILTON-POOL/SIPA
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Est-ce la provocation de trop ? Emmanuel Macron va-t-il être sanctionné par François Hollande après son premier meeting à la tête du mouvement "En marche!" ? Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, a expliqué que le cas du locataire de Bercy n'avait pas été abordé en Conseil des ministres de ce mercredi 13 juillet. "Ce matin au Conseil des ministres, il n'a pas été évoqué une seule fois le meeting de la Mutualité hier soir. Le président de la République aura l'occasion de s'exprimer demain. Mais aujourd'hui, le conseil des ministres, il est consacré à ce que l'on doit faire et ce que l'on fait pour la France et les Français. Donc ça n'a pas été évoqué".

Tout devrait donc se jouer en ce jour de Fête nationale. Comme le veut la tradition, le Président de la République s'exprimera depuis l'Élysée ce 14 juillet à 13h15 sur TF1 et France 2. Le chef de l'État devrait sans aucun doute revenir sur le meeting de son ministre de l'Économie et sur les réserves qu'il a émis par rapport à la politique du gouvernement. "Quand on avance à couvert, on a du mal à convaincre...", a-t-il dit à l'attention du Président. Avec une telle prise de distance avec son mentor en politique, Emmanuel Macron, qui souhaite que son mouvement soit "porté jusqu'en 2017 et jusqu'à la victoire" a-t-il encore sa place dans l'exécutif ? L'autorité de François Hollande n'est-elle pas une énième fois remise en cause avec ce nouveau coup d'éclat de ce ministre attaché à sa liberté de ton ? Il tranchera.

Toutefois, par pure stratégie, le chef de l'État pourrait préférer conserver ce potentiel rival dans son équipe pour limiter sa montée en puissance. À l'image de plusieurs ministres, Manuel Valls, agacé, n'a pas caché son agacement. "Il est temps que tout cela s'arrête", a-t-il lancé à l'égard du ministre de l'Économie, quelques heures avant son premier meeting.

Loi Travail, Brexit et bilan de l'Euro abordés dans l'interview

Au cours de l'interview de 45 minutes environ, François Hollande reviendra sur l'adoption bien contestée de la loi Travail à l'Assemblée nationale le 5 juillet dernier avec l'invocation pour la deuxième fois sur ce texte de l'article 49.3. La dernière grande réforme du quinquennat, qui n'est déjà "plus le combat d'aujourd'hui" pour Emmanuel Macron, devrait entrer définitivement en vigueur le 20 juillet.

À lire aussi

Au lendemain de la prise de fonction de Theresa May au 10, Downing Street au Royaume-Uni et trois semaines après la victoire du Brexit, qui valide la sortie du pays de l'Union européenne, François Hollande aura beaucoup à dire sur ce qu'il faut faire de l'Union européenne pour la rendre populaire aux yeux des citoyens. Enfin, le chef de l'État évoquera aussi le bon bilan de l'Euro sur les plans économique et sécuritaire. François Fillon a anticipé le discours positif de François Hollande. "Nul doute que le Président dressera le portrait d'une France "qui va mieux." Le succès de l'Euro et la belle prestation de nos Bleus lui donneront le souffle qui lui manque (...) Mais l'illusion se dissipera aussi vite qu'un feu d'artifice."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/