1 min de lecture Jean-François Copé

PMA différée à l'automne : Copé veut y voir un signe d'écoute de l'opposition

Le président de l'UMP et député-maire de Meaux répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie lundi matin. Jean-François Copé a voulu voir dans le changement de calendrier pour la procréation médicalement assistée (PMA), un début de "prise en compte du message de l'opposition, qui est de dire : stop".

Jean-François Copé sur RTL le 12 novembre 2012
Jean-François Copé sur RTL le 12 novembre 2012 Crédit : RTL
Jean-Michel Aphatie

Sur RTL, le député-maire de Meaux s'est redit "fermement opposé" à la PMA. Alors que le Conseil consultatif national d'éthique s'est saisi de ce point et doit en délibérer à l'automne, le député-maire de Meaux a rappelé que son parti a "beaucoup milité pour que ce conseil soit réuni. Nous avons été surpris qu'il l'ait été aussi tardivement sur un sujet majeur. C'est quelque chose de très troublant. Du coup, il s'est auto-saisi".

Le changement de calendrier pour cette PMA ? "J'espère que c'est l'ébauche de la prise en compte du message de l'opposition qui est de dire : stop, stop, arrêtons cela !", s'est exclamé l'ancien ministre.

La mise au point du Premier ministre différant à l'automne, après l'avis du CCNE, l'examen de la PMA "montre des divisions très intenses entre les ultras de sa majorité et même de son gouvernement, et lui-même", a-t-il estimé.

Quant aux débats à l'Assemblée sur le texte ouvrant le mariage aux homosexuels, il s'est dit "très frappé de voir la grande tension qui règne dans l'hémicycle".

"Elle me paraît terriblement décalée avec les urgences de notre pays", a regretté Jean-François Copé. "Nous devons parler d'emplois, de sécurité, de lutte contre les délocalisations et voilà que nous sommes mobilisés, par la volonté du président de la République, sur un texte qui touche les sensibilités, oppose énormément les gens", "y compris au sein des familles".

Lire la suite
Jean-François Copé Politique Exclu RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants