2 min de lecture François Hollande

Plan cancer : "Il faut que la hausse du prix du tabac soit significative", dit Marisol Touraine

INVITÉE RTL - La ministre de la Santé est chargée de présenter d'ici l'été un programme d'ensemble de lutte contre le tabac dans le cadre du troisième plan cancer présenté par François Hollande ce mardi.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, à Chambéry (Savoie), le 7 janvier 2014.
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, à Chambéry (Savoie), le 7 janvier 2014. Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

François Hollande a présenté ce mardi 4 février le troisième plan cancer. Avec près de 150.000 décès par an, la maladie est la première cause de mortalité en France. Dans cette perspective, la ministre de la Santé Marisol Touraine est chargée de présenter d'ici l'été un programme national de réduction du tabagisme, responsable de 30% des décès par cancer dans l'Hexagone.

"Le Président a souhaité qu'un véritable programme d'ensemble de lutte contre le tabac soit mis en œuvre, explique la ministre au micro de RTL. Depuis que nous sommes aux responsabilités, le prix du tabac a augmenté de 80 centimes. Mais l'augmentation du prix du tabac ne suffit pas", ajoute-t-elle.

Développer un dispositif d'aide au sevrage

Emboîtant le pas à François Hollande, Marisol Touraine assure que le gouvernement devrait désormais privilégier "une hausse (...) significative" qui "s'intègre dans une démarche d'ensemble d'aide au sevrage".

"Il faut être accompagné pour arrêter de fumer, explique la ministre. Or, on sait qu'aujourd'hui, les dispositifs existants ne sont pas aussi performants que ce qu'on pourrait espérer. Il faudra donc développer l'aide au sevrage, en multipliant par trois la prise en charge pour les jeunes, avoir une ligne téléphonique d'information pour être soutenu et informer avec des campagnes qui soient pensées en particulier pour les plus jeunes", précise-t-elle.

Des hausses de prix moins fréquentes mais significatives

À lire aussi
François Hollande, ancien président de la République. Attentats à Paris
Attaque à Paris : "C'est de la douleur que j'ai ressenti", a réagi François Hollande

Après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, de 20 centimes en juillet dernier, le prix du tabac a connu début janvier une nouvelle hausse en 15 mois, de 20 centimes. À l'origine, le gouvernement avait pourtant demandé aux industriels d'augmenter les prix de 40 centimes, avant de céder à une hausse en deux temps sous la pression des buralistes et du groupe Philip Morris, leader du marché.

"Il y a eu une augmentation annoncée en deux temps. C'est vrai qu'une augmentation plus forte est toujours préférable à deux petites augmentations, concède la ministre. C'est à cela que nous devons travailler tout en prenant en compte que le prix du tabac en France est parmi les plus élevés en Europe, poursuit-elle. Au fond, il s'agit de dire non à la résignation. Il y a plus de 40.000 personnes qui meurent d'un cancer lié au tabac, c'est inacceptable", conclut-elle.

>
Plan cancer : "Il faut que la hausse du prix du tabac soit significative", dit Marisol Touraine Crédit Image : RTL | Crédit Média : Christelle Rebière et Vincent Parizot | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Cancer Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants