1 min de lecture Contraception

Pilule et IVG remboursées à partir de ce dimanche

La gratuité des pilules contraceptives pour les mineures et la prise en charge à 100% de l'avortement pour toutes les femmes s'appliquent à partir de ce dimanche.

Durant sa campagne présidentielle, François Hollande avait annoncé qu'il souhaitait mettre en place un "forfait contraception" pour les mineures, leur garantissant "la gratuité, l'accès à un médecin dans l'anonymat et à une contraception de haut niveau".
Durant sa campagne présidentielle, François Hollande avait annoncé qu'il souhaitait mettre en place un "forfait contraception" pour les mineures, leur garantissant "la gratuité, l'accès à un médecin dans l'anonymat et à une contraception de haut niveau". Crédit : AFP / Philippe Huguen
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Odile Pouget

Pilule, implants et stérilets gratuits pour les 15-18 ans
Les jeunes filles âgées de 15 à 18 ans peuvent désormais se procurer gratuitement dans les pharmacies la pilule de première et deuxième génération. Pour cela, elles doivent se munir d'une ordonnance dressée par un généraliste, se rendre chez un pharmacien et présenter la carte vitale de leurs parents ou une attestation d'affiliation à un régime de sécurité sociale. Cette gratuité s'applique également aux stérilets ou aux implants contraceptifs.

> Se renseigner sur les moyens de contraception sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Objectif : réduire le nombre d'IVG
Promise par François Hollande, cette mesure doit faciliter l'accès à la contraception aux mineures et à réduire le nombre d'interruptions volontaires de grossesses (IVG), environ 12.000 par an. D'ailleurs, les IVG sont elles aussi remboursées à 100% pour toutes les femmes dès ce dimanche.

Les nouvelles méthodes de contraceptions pas remboursées
Jusqu'à maintenant, la pilule était remboursée à 65%. Selon une récente enquête Fecond Inserm-Ined, elle reste la principale méthode de contraception en France mais son usage a légèrement diminué depuis les années 2000. Chez les jeunes de 18-19 ans, la baisse (-4,4%) de l'usage de la pilule s'accompagne d'un recours plus fréquent au préservatif et aux nouvelles méthodes hormonales. Mais l'anneau vaginal, le patch contraceptif, la cape cervicale et les préservatifs ne seront toujours pas remboursés.

> Se renseigner sur les permanences téléphoniques régionales d'information sur la contraception et l'IVG.

Coût total : 11 millions d'euros
En 2011, le remboursement à 65% de contraceptifs aux mineures a coûté 6 millions d'euros. La prise en charge à 100% devrait entraîner un coût additionnel de 5 millions d'euros, selon l'estimation du gouvernement.



Lire la suite
Contraception Info Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants