1 min de lecture Nadine Morano

Piégée par Dahan, Nadine Morano porte plainte et saisit le Conseil constitutionnel

Piégée par l'humoriste Gérald Dahan à 48h du second tour, Nadine Morano ne digère pas sa défaite lors des Législatives. L'ex-ministre, pensant s'adresser au numéro 2 du Front National Louis Alliot, avait considéré que Marine Le Pen "a du talent" alors qu'elle était en réalité en direct sur Sud Radio. Emmenée sur le terrain du vote des étrangers aux élections municipales, elle expliquait également y être opposée en prononçant la phrase suivante : "Je n'ai pas envie que ce soit le Liban chez moi !".

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Jeudi, l'ex-membre du gouvernement Fillon contre-attaque sur Twitter, un mode de communication qu'elle affectionne tout particulièrement. Elle accuse à demi-mot le président de la République, ou en tout cas son entourage, d'être à l'origine du canular téléphonique. En cause selon elle : le déjeuner que l'humoriste aurait partagé avec Thomas Hollande, le fils de François.

Morano tweet
Nadine Morano explique ensuite qu'elle va déposer "un recours devant le Conseil constitutionnel", sous-entendant ainsi qu'elle conteste les résultats des élections législatives dans la circonscription où elle était candidate, dans la Meurthe-et-Moselle.

Morano tweet
Elle annonce également qu'elle dépose ce jeudi une "plainte au tribunal" contre l'imitateur.  La responsable UMP s'est insurgée à de nombreuses reprises contre ce qu'elle qualifie de "manipulation" en mettant en avant les liens de Gérald Dahan avec le PS : "Après le feu déclenché par l'affaire Trierweiler, vous voyez bien que le Parti socialiste n'hésitera devant aucune manipulation, devant aucune technique, devant aucun coup bas", avait-elle lâché à l'époque en annonçant son intention de porter plainte. Les avocats de l'imitateur avaient aussitôt jugé "absurde" cette "idée d'un coup monté".
  
Interrogé par LePoint.fr sur le sens de la rencontre avec Gérald Dahan, Thomas Hollande a expliqué qu'il "s'est engagé durant la campagne". "On a sympathisé et on a gardé des liens. Il n'y a aucune instrumentalisation."

"On a partagé l'addition", a indiqué de son côté l'humoriste en rappelant que "Ségolène Royal (l)'avait accusé d'avoir été envoyé par Sarkozy après un canular effectué à ses dépens". "Nadine Morano était dans l'actu, j'ai fait mon métier. Je ne vois pas de polémique", a-t-il conclu.

Lire la suite
Nadine Morano François Hollande Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750109731
Piégée par Dahan, Nadine Morano porte plainte et saisit le Conseil constitutionnel
Piégée par Dahan, Nadine Morano porte plainte et saisit le Conseil constitutionnel
Piégée par l'humoriste Gérald Dahan à 48h du second tour, Nadine Morano ne digère pas sa défaite lors des Législatives. L'ex-ministre, pensant s'adresser au numéro 2 du Front National Louis Alliot, avait considéré que Marine Le Pen "a du talent" alors qu'elle était en réalité en direct sur Sud Radio. Emmenée sur le terrain du vote des étrangers aux élections municipales, elle expliquait également y être opposée en prononçant la phrase suivante : "Je n'ai pas envie que ce soit le Liban chez moi !".
https://www.rtl.fr/actu/piegee-par-dahan-nadine-morano-porte-plainte-et-saisit-le-conseil-constitutionnel-7750109731
2012-06-28 15:37:00