2 min de lecture Info

Photos truquées : le complot de Barjot démenti par l'AFP et la Préfecture de police

Frigide Barjot, porte-parole de la Manif pour Tous, avait affirmé ce dimanche 21 avril sur RTL que les photographies de la manifestation du 24 mars avaient été "trafiquées". Une information démentie par l'AFP et la Préfecture de police de Paris.

Julie Reynié Journaliste RTL

C'est un véritable scoop que voulait lancer Frigide Barjot sur RTL ce dimanche 21 avril, en préambule de son interview : "Avant de parler des manifestations, j'ai un scoop à vous livrer sur RTL. Nous avons la preuve aujourd'hui que les photos de la manifestation du 24 mars que la préfecture a publiées sont truquées", avait-elle déclaré, dénonçant une "manipulation de la part du gouvernement".

>
L'invité RTL du week-end : Frigide Barjot appelle "au calme" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Florence Cohen | Date :

Barjot met en cause l'intégrité de la Préfecture de police de Paris

Le nombre de participants à cette manifestation avait suscité la polémique. En cause ? Le grand écart entre les chiffres des organisateurs et ceux de la préfecture, respectivement de 1,4 million et de 300.000.

Alors, pour l'expliquer, la porte-parole du collectif La Manif pour Tous affirme donc que la Préfecture de police de Paris a "trafiqué" ses images. Frigide Bardot dit même détenir une preuve, à savoir un reportage de Tprod, diffusé sur le réseau social Facebook. Cette vidéo de 10 minutes soutient que la Préfecture de police de Paris a flouté les images "pour minimiser le nombre de manifestants", explique-t-elle, ajoutant avoir déposé un référé pour obtenir ces bandes de la préfecture de police.

La vidéo de Tprod :

L'AFP et la Préfecture nient tout complot

À lire aussi
Grâce au potager municipal, la cantine de Lagraulet tourne au bio. société
Gers : un maire crée un potager municipal pour fournir la cantine scolaire

Après ces accusations, la Préfecture de police de Paris a démenti cette "rumeur circulant sur les réseaux sociaux" et rappelé que "les organisateurs ont  toujours la possibilité de visionner dans ses services le film vidéo" en question, "comme ont pu le faire plusieurs journalistes cette semaine encore, et constater ce faisant que les photographies ne sont en rien modifiées ou maquillées".

De son côté, l'Agence France-Presse (AFP) a formellement démenti les accusations de Frigide Barjot qui assurait qu'un de ses journalistes aurait confirmé la manipulation. "Après une série de vérifications, l'Agence France-Presse a conclu que les images aériennes de la manifestation du 24 mars mises à disposition par la préfecture de police de Paris n'avaient pas été manipulées", déclare le directeur de l'information de l'AFP, Philippe Massonnet.

A l'origine du flou : la basse résolution des images

L'AFP ajoute que "les photos mises en ligne par la préfecture de police, de très basse définition, sont 'tellement compressées qu'il en résulte une déperdition d'informations qui pouvait laisser penser qu'elles avaient été retouchées'". Après avoir "minutieusement visionné" la vidéo originale, l'AFP conclut "que les images en ligne n'avaient pas été manipulées. "

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Info Mariage homosexuel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants