2 min de lecture François Hollande

Pacte de responsabilité : la CGT dénonce un "deal" Gattaz-Hollande

Pour le secrétaire général de la CGT, le Medef a "compris la faiblesse de Hollande et les entreprises en profitent pour en réclamer toujours plus".

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le 3 octobre 2013 à Montreuil, près de Paris.
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le 3 octobre 2013 à Montreuil, près de Paris. Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Les discussions entre partenaires sociaux sur le pacte de responsabilité s'ouvrent dans un contexte tendu ce vendredi. Après les réserves exprimées par FO et la CFDT, c'est la CGT qui charge une nouvelle fois la mesure proposée par le chef de l'État. Dans une interview au Figaro, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, dénonce un "deal" entre le patron du Medef, Pierre Gattaz et François Hollande et estime qu'"on se moque du monde".

"Le président de la République signe son deal avec Pierre Gattaz, puis on nous demande de nous rencontrer entre organisations patronales et syndicales. Il nous siffle, et il faudrait qu'on arrive! On a l'impression d'être utilisés, c'est assez désagréable", dénonce le responsable CGT dans le quotidien

Baisser le coût du travail "ne sert à rien"

Les partenaires sociaux engagent ce vendredi 28 février les discussions sur les "contreparties" en terme d'emploi que pourraient concéder les entreprises en échange des 30 milliards d'euros de baisse de charges promis par le gouvernement. Selon Thierry Lepaon, "le président de la République n'a pas choisi son moment par hasard. Il annonce ce pacte dans la précipitation à un moment où la courbe du chômage continue à augmenter".

"Quand on ne veut pas parler du bilan, on parle d'autre chose", dénonce le leader CGT pour qui le Medef "a compris la faiblesse de Hollande et les entreprises en profitent pour en réclamer toujours plus". Pour le secrétaire général de la CGT, baisser le coût du travail "ne sert à rien". Il dénonce des discussions qui ne sont "pas à la hauteur des enjeux" et déplore le fait que la réunion de vendredi, qui intervient deux mois après l'annonce du pacte par le président lors de ses voeux de fin d'année ne soit qu'"une réunion de calendrier et de méthode".

À lire aussi
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris François Hollande
François Hollande veut allonger le mandat du président de la République à 6 ans

"C'est affligeant... On se moque du monde! C'est une insulte à toutes celles et ceux qui ont réellement à cœur d'améliorer la situation économique et sociale de notre pays", lance-t-il, avant de souligner toutefois que son syndicat participera aux discussions, ne pratiquant pas, dit-il "la politique de la chaise vide".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Pierre Gattaz Thierry Lepaon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants