1 min de lecture

"Notable donc coupable", fiction sur la rumeur

Mardi et mercredi soir, France 2 diffuse le téléfilm "Notable donc coupable" qui revient sur la mise en cause de Dominique Baudis dans l'affaire Allègre en 2003. Le téléfilm est présenté comme une fiction et prend ses distances avec la réalité des faits. Le film veut montrer le poids de la rumeur et la course aux scoops dans les médias.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Pas un document historique

En 2003, la presse rapporte les témoignages de deux ex-prostituées qui font du tueur en série Patrice Alègre un homme de main du proxénétisme toulousain au début des années 90. L'une d'elle raconte même avoir participé à des soirées sado-masochistes avec des notables de Toulouse. Elle cite le nom de Dominique Baudis, ancien maire de Toulouse et alors président du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Face à la rumeur, Dominique Baudis ira démentir en personne ces allégations sur le plateau du 20 Heures de TF1.

C'est sur cette scène que débute le téléfilm de France 2, "Notable donc coupable". A la différence près que tout a été modifié : on ne découvre donc pas Dominique Baudis mais le personnage de Fabien Borda, ancien maire de "Marangues" sur le plateau de TV1. En effet, le film se veut être une fiction, un message l'indique même avant sa diffusion sur France 2. "Il y a plein de personnages qui ne correspondent pas à la réalité. On n'a pas voulu faire un document historique. On s'inspire de la réalité et on prend nos distances" explique sur RTL le producteur, Jean-François Petit.


La rumeur

Ce choix de la fiction permet de répondre aux critiques faites contre le projet : les familles des victimes d'Allègre le jugent partial, l'ancien défenseur du tueur en série considère que de nombreuses scènes sont diffamatoires et d'autres associations dénoncent "l'invention inutile de personnages caricaturaux".

Le film souhaite montrer comment la rumeur peut dévaster une personnalité publique, un mea culpa pour France 2 qui avait largement relayée l'affaire à l'époque. Ce thème de la rumeur a convaincu Charles Berling d'incarner le premier rôle : "la pensée approximative est une catastrophe pour notre société" lance-t-il sur RTL. Un dîner avec Dominique Baudis a tout changé : "J'ai vu un homme traumatisé de façon extrêmement grave par cette affaire. Comme je représentais cette histoire qui revenait à lui, ça lui a provoqué un certain nombre de réactions très bouleversantes."


Ce téléfilm marquera peut-être définitivement la fin de cet épisode très douloureux pour Dominique Baudis. Une réhabilitation médiatique alors que l'ancien président du CSA a bénéficié d'un non-lieu.


Julien Mielcarek


RTL, c'est vous : votre avis sur le blog des "Auditeurs ont la parole"

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
10609
"Notable donc coupable", fiction sur la rumeur
"Notable donc coupable", fiction sur la rumeur
Mardi et mercredi soir, France 2 diffuse le téléfilm "Notable donc coupable" qui revient sur la mise en cause de Dominique Baudis dans l'affaire Allègre en 2003. Le téléfilm est présenté comme une fiction et prend ses distances avec la réalité des faits. Le film veut montrer le poids de la rumeur et la course aux scoops dans les médias.
https://www.rtl.fr/actu/notable-donc-coupable-fiction-sur-la-rumeur-10609
2007-10-02 07:36:00