1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy pour une "présomption de légitime défense" des policiers

Nicolas Sarkozy a exprimé jeudi sa confiance, son soutien et sa compréhension aux collègues du policier mis en examen pour homicide involontaire en Seine-Saint-Denis. A l'instar du syndicat Alliance, le candidat UMP s'est déclaré favorable à une "présomption de légitime défense" pour les forces de l'ordre. Une proposition rejetée sur RTL par le président PS du Conseil général du département, Claude Bartolone, qui juge "urgent" de "renforcer" le service public de sécurité. Quelque 200 policiers de Seine-Saint-Denis, dans leurs véhicules personnels, ont annoncé leur intention de se rendre au Raincy, dans ce département, où se tenait à la mi-journée un meeting du candidat Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy en visite à Orléans sur le thème de la sécurité, en février 2011
Nicolas Sarkozy en visite à Orléans sur le thème de la sécurité, en février 2011 Crédit : AFP / Archives
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Jérôme Florin

Le président sortant, candidat à un second mandat, a évoqué au début d'un discours au Raincy, en Seine-Saint-Denis, la mise en examen d'un policier pour homicide volontaire à la suite de la mort d'un délinquant.

Il a déploré que cette mise en examen soit intervenue "avant même que l'enquête ait eu lieu" et il a dit comprendre "l'émotion" des collègues du policier, qui ont protesté mercredi soir sur les Champs-Elysées, à Paris.

"Je ne juge pas la justice (...) mais en tant que chef de l'Etat j'ai à défendre l'honneur de fonctionnaires lorsqu'ils sont mis en cause", a déclaré Nicolas Sarkozy. "Après, que la justice dise le droit et nous nous inclinerons."

"Mais je demande que le droit de la légitime défense évolue dans un sens plus protecteur pour les policiers et pour les gendarmes", a ajouté le président-candidat. "Il doit y avoir une présomption de légitime défense car, dans un un Etat de droit, on ne peut pas mettre sur le même plan le policier dans l'exercice de ses fonctions et le délinquant dans l'exercice de ses fonctions à lui."

Le syndicat policier Alliance a demandé jeudi la mise en place d'une présomption de légitime défense dans la police pour que les forces de l'ordre soient mieux protégées.

"Ce coup de sang je le comprends", a réagi Claude Bartolone sur RTL. "Moi, je veux que la justice puisse faire son travail, et rien ne serait pire pour les policiers eux-mêmes de donner l'impression qu'ils ont un statut particulier", a ajouré le président socialiste du Conseil général de Seine-Saint-Denis. "Ils sont bien souvent jeunes, sans expérience, pas en nombre suffisant. Leur encadrement est insuffisant. C'est certainement ce contexte qui les met plus en danger que plutôt la justice et notamment la justice en Seine-Saint-Denis".

2012 et vous OK

Lire la suite
Nicolas Sarkozy Faits divers Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants