1 min de lecture Alimentation

Moscou ferme la porte aux légumes de l'Union européenne

C'est une décision radicale ! La Russie a interdit jeudi l'importation des légumes frais en provenance de tous les pays de l'Union européenne en raison de l'épidémie mortelle causée par la bactérie E.coli 0104. Les légumes déjà importés de l'UE "seront saisis dans toute la Russie", a indiqué le responsable de l'agence de protection des consommateurs. Bruxelles a aussitôt émis une protestation. Une épidémie de diarrhée partie d'Allemagne et qui s'étend en Europe s'est encore aggravée mercredi, avec un nouveau décès qui porte le bilan à dix-sept morts et des centaines de nouveaux cas en Allemagne. La Commission européenne a levé mercredi soir la mise en garde lancée contre les concombres espagnols soupçonnés d'être à l'origine de l'épidémie.

Un étal de fruits et légumes
Un étal de fruits et légumes Crédit : AFP Archives - Miguel Medina
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Madeleine Leroyer

"J'appelle les gens à oublier les légumes importés au profit des produits locaux", a affirmé jeudi le chef l'agence de protection des consommateurs, estimant que les normes sanitaires étaient suivies en Russie avec plus de professionnalisme que dans l'UE. L'épidémie "montre que la législation sanitaire européenne, que certains presse la Russie d'adopter, ne marche pas", a jugé Gennady Onishchenko.

"C'est disproportionné", a déclaré à l'AFP Frédéric Vincent, un porte-parole de la Commission européenne pour les questions de santé publique. "La Commission va écrire aux autorités russes pour demander des explications. Cela représente entre 3 et 4 milliards d'euros de produits européens exportés chaque année, le premier produit étant des pommes", a-t-il ajouté.

De nouveaux cas continuent d'être signalés dans le reste de l'Europe, notamment aux Pays-Bas, et jusqu'aux Etats-Unis. Tous les malades ont apparemment transité par l'Allemagne.

Les recherches ont recommencé avec de nouveaux outils pour lutter contre une des plus graves épidémies de ce type jamais observées dans le monde. Elle se manifeste par des hémorragies du système digestif, et dans les cas les plus graves, par des troubles rénaux (syndrome hémolytique et urémique, SHU). L'Union européenne est confrontée à "une crise grave" et tout doit être mis en oeuvre pour identifier le plus rapidement possible la cause de l'épidémie, a déclaré le commissaire européen chargé de la Santé John Dalli.
Bactérie tueuse : les cas, les symptômes

Lire la suite
Alimentation Consommation Vie pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants