1 min de lecture Béziers

Mort suspecte à Béziers : "Les lésions cutanées sont caractéristiques de morsures humaines" selon le vice-procureur

TÉMOIGNAGE - Le garçonnet, mort à Béziers mercredi, aurait subi un calvaire. Les premiers éléments du rapport du médecin légiste font état de morsures, de brûlures et de fractures. La mère et son compagnon sont toujours en garde à vue.

Voiture de police (photo illustration)
Voiture de police (photo illustration) Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Dimitri Moulins et La rédaction numérique de RTL

Admis aux urgences de l'hôpital de Béziers l'enfant devait décéder peu après son arrivée, mercredi. La mère a été immédiatement interpellée tandis que le compagnon, qui avait pris la fuite, l'a été plus tard dans la journée. Selon le vice-procureur du tribunal de Béziers, Henri Bec, le corps du garçonnet porte de nombreuses traces de sévices.

Des morsures humaines

Dans son pré-rapport, le médecin légiste a constaté "une fracture du fémur, une plaie frontale qui aurait été causée par un objet anguleux ou coupant, et au moins six lésions cutanées caractéristiques de morsures humaines."

La mère et son compagnon ont déclaré que ces traces provenaient d'un excès d'affection tout en se rejetant la responsabilité.

Vendredi matin, le Parquet de Béziers va ouvrir une information judiciaire pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il s'agit d'une qualification criminelle passible de la cour d'assises.

>
Selon Henri Bec, vice-procureur de Béziers, les morsures présentes sur le corps de l'enfant de deux ans, sont humaines. Crédit Média : Dimitri Moulins | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Béziers Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants