1 min de lecture Faits divers

Mort du petit Enzo : le beau-père devant la justice

Un couple comparaît à partir de lundi et jusqu'à vendredi devant la cour d'assises de Seine-et-Marne pour répondre de la mort d'Enzo, deux ans, retrouvé inanimé le 31 mai 2008 à Nemours et qui présentait des traces de coups sur le visage et le corps. Julien Chevalier, 31 ans, concubin de la mère, comparaît pour "meurtre" et "violence aggravée". Il encourt une peine de 30 ans de réclusion.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Sina Mir

La mère du petit Enzo, Cécile Sergent, 27 ans, est elle jugée pour "abstention volontaire d'empêcher un crime". Elle risque une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende.

Le 31 mai 2008, le petit Enzo est décédé vers minuit, sans que les pompiers ne puissent le réanimer. Durant les deux jours précédents, M. Chevalier, maître-chien, lui a asséné des gifles, des coups de pied, des coups portés avec des objets, notamment une laisse, en présence de la mère du petit garçon, dans son appartement de Nemours, au motif que l'enfant n'obéissait pas.

Une autopsie a révélé un décès par traumatisme crânien, avec de nombreux ecchymoses au niveau du cuir chevelu.

Lire la suite
Faits divers Disparition Enfance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants