1 min de lecture Crise en Libye

Mort de Kadhafi : scènes de joie dans toute la Libye

Une page d'histoire se tourne. Définitivement. Si aucune confirmation au niveau internationale n'est pour l'instant parvenue, les nouvelles autorités de Libye, le fameux CNT, Conseil national de Transition, affirme que Mouammar Kadhafi a été tué ce jeudi. Aussitôt, à Syrte, lieu de sa mort, comme dans la capitale Tripoli, la population fête la fin d'une régime vieux de 42 ans.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les réactions à l'annonce de la mort de Kadhafi :

***"Un jour où il faut se souvenir des victimes"

Le premier ministre britannique David Cameron a annoncé que "C'est un jour où il faut se souvenir des victimes de Kadhafi"

***La France est "fière" pour Juppé

La France est "fière" d'avoir aidé le peuple libyen a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé

***"Une bonne issue" pour Gérard Longuet

Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré jeudi que si elle était confirmée, la mort de Mouammar Kadhafi, "est une bonne issue qui frustera les Libyens qui souhaitaient un procès". Il a ajouté que "le président (Nicolas Sarkozy) s'exprimera sur le sujet". 

***"Un avertissement" pour d'autres dictateurs, selon Varsovie 

"Son destin devrait constituer un avertissement pour d'autres dictateurs, dans la région et dans le monde", a déclaré le porte-parole du ministère polonais Marcin Bosacki dans un communiqué. "Nous regrettons que le colonel Kadhafi n'ait pas été jugé pour ses crimes par un tribunal en Libye ou à la Haye. Nous espérons que ses collaborateurs, recherchés pour leurs crimes, comparaîtront bientôt devant ces tribunaux", a ajouté le porte-parole.

***"La fin de la première phase de la révolution libyenne"

"La mort de Mouammar Kadhafi met fin à la première phase de la révolution lybienne", écrit le sénateur républicain John McCain dans un communiqué, qui constitue la première réaction officielle aux Etats-Unis après le décès de l'ancien homme fort de Tripoli. "Les Libyens ont libéré leur pays", ajoute-t-il.

***L'UE salue "la fin d'une ère de despotisme"

"Le décès annoncé de Mouammar Kadhafi marque la fin d'une ère de despotisme et de répression au cours de laquelle le peuple libyen a souffert pendant trop longtemps. Aujourd'hui, la Libye peut tourner une page de son histoire et embrasser un nouvel avenir démocratique", ont affirmé le président de l'UE Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso dans un communiqué commun.

*** "La guerre est finie" pour Berlusconi

"La guerre est finie" en Libye, a affirmé jeudi le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi peu après les premières annonces de médias faisant état de la mort du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi.

***"Un Etat moderne et démocratique" explique Medvedev

Le président russe Dmitri Medvedev, qui était en conférence de presse lorsque des responsables libyens ont dans un premier temps annoncé la capture de Kadhafi, a dit "espérer que tous ceux qui gouvernent aujourd'hui l'Etat (libyen), les différents représentants des tribus libyennes, parviendront à un accord définitif sur la configuration du pouvoir et que la Libye deviendra un Etat moderne et démocratique".

***
Bernard-Henri Lévy "soulagé"

En France, le philosophe Bernard-Henri Lévy, qui a milité pour une reconnaissance du CNT dès le début du soulèvement libyen, a fait part de sa "réaction de soulagement". "Tant que Kadhafi était en vie, tant qu'il pouvait encore faire en sorte qu'on se réclame de lui à Syrte ou ailleurs, le sang continuait de couler". "Kadhafi en liberté, le sang coulait, Kadhafi arrêté, la guerre est terminée", a-t-il ajouté.

Libye : les 42 ans de règne de Kadhafi

Lire la suite
Crise en Libye Libye International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants