1 min de lecture Manche

Mont-Saint-Michel : des pères "en colère" délogés

Après avoir passé une nuit sur un échafaudage du Mont-Saint-Michel (Manche), plusieurs pères ont été délogés par les gendarmes mercredi matin.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est la première intervention des forces de l'ordre depuis le début de ce mouvement de protestation débuté en février. Alors que trois pères sont toujours perchés depuis vendredi soir sur une cheminée de Grenoble, des parents, revendiquant eux aussi des droits pour les pères séparés dans la garde de leurs enfants, ont été délogés, mercredi, d'un échafaudage du Mont-Saint-Michel (Manche) par les gendarmes. Ils s'y étaient installés dans la nuit pour populariser leur action, le jour du contre-la-montre du Tour de France organisé dans la commune.

Les gendarmes les ont fait descendre vers 7h45 et leurs banderoles ont été enlevées. Cette intervention a été effectuée en application d'un arrêté préfectoral d'interdiction de manifester en raison du Tour de France, a précisé la préfecture. Les cinq personnes qui s'étaient installées au Mont ont été emmenées à la brigade de gendarmerie de Pontorson (Manche) pour être interrogées sur leur action, a-t-on ajouté.

Des "décisions sexistes"

Depuis l'action, en février dernier, d'un père qui était resté plusieurs jours sur une grue à Nantes pour réclamer, affirmait-il, un droit de visite auprès de son enfant et contester une décision d'un juge aux affaires familiales, les actions de ce type se sont multipliées.

Depuis près de trois semaines, plusieurs parents sont ainsi installés avec des tentes sur et au pied d'un pylône, à Ploufragan, dans la périphérie de Saint-Brieuc, pour obtenir des avancées dans leurs dossiers de garde d'enfants et de droit de visite après des séparations.

À lire aussi
Trois gendarmes blessés lors de deux opérations de contrôle. faits divers
Trois gendarmes blessés lors de contrôles dans la Manche et le Haut-Rhin

Ces parents dénoncent ce qu'ils considèrent comme des "décisions sexistes des juges aux affaires familiales" qui, dans la majorité des cas, confient les enfants à la mère en cas de séparation. Le Tour de France est traditionnellement l'occasion rêvée pour des militants comme pour des salariés menacés de licenciement de populariser leurs causes ou de faire connaître les problèmes socio-économiques rencontrés par leur entreprise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manche Enfants Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants