1 min de lecture Mediator

Mediator : "On s'en fout du procès" déclare Jacques Servier

A une semaine de l'ouverture du procès Mediator, Jacques Servier, patron des laboratoires du même nom, a créé la polémique lundi en affirmant : "On s'en fout du procès".

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jacques Servier, le patron des laboratoires éponymes, a créé la polémique lundi, à une semaine de la reprise du procès du Mediator à Nanterre, en déclarant sur BFMTV : "On s'en fout du procès", avant de s'excuser pour cette déclaration.

Interpellé près de son domicile par des journalistes de la chaîne de télévision, M. Servier, âgé de 91 ans, a uniquement marmonné ces quelques mots, refusant de s'exprimer plus avant sur le sujet. "Les propos diffusés par BFMTV ne représentent évidemment ni la position du groupe de recherche Servier ni le sentiment personnel de M. Servier", a réagi peu de temps après le laboratoire qui a commercialisé le Mediator, accusé d'avoir causé de 500 à 2.000 morts en France.

Les propos diffusés par BFMTV ne représentent évidemment ni la position du groupe de recherche Servier ni le sentiment personnel de M. Servier

Le laboratoire Servier
Partager la citation

"Ces propos ont été recueillis dans des conditions qui ont provoqué la peur (de M. Servier), explicable par son âge et son état de santé. S'ils ont pu blesser quiconque, le docteur s'en excuse profondément", ajoute le laboratoire.

Jacques Servier et les laboratoires éponymes seront jugés à partir du 21 mai par le tribunal correctionnel de Nanterre pour "tromperie aggravée". Quelque 600 personnes demandent réparation, sans attendre la fin de l'instruction menée au pôle santé du tribunal de Paris sur les mêmes faits.

À lire aussi
2011 aura été marquée par le feuilleton Médiator, un médicament destiné aux diabétiques en surpoids mais  aussi prescrit comme coupe-faim. Il est soupçonné d’avoir fait pas moins de 500 morts en France suite à des problèmes cardiaques, selon l'Afssaps procès
Scandale du Mediator : pourquoi ce procès est-il hors norme ?

Ce procès avait été reporté en mai 2012, le tribunal ayant décidé de transmettre à la Cour de cassation une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par la défense de Servier. Fin août, la Cour de cassation a refusé de transmettre au Conseil constitutionnel cette QPC.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mediator France Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants