1 min de lecture Mediator

Mediator : l'agence du médicament mise en examen pour homicides et blessures involontaires

L'Agence du médicament a été mise en examen pour homicides et blessures involontaires ce mardi soir par les juges enquêtant sur l'affaire du Mediator. La justice la soupçonne d'avoir contribué au scandale du coupe-faim qui a fait plusieurs centaines de morts en France.

L'entreprise accusée de négligences
Dominique Maraninchi, directeur général de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), a été convoqué mardi à 15h00 par les juges d'instruction parisiens dans le volet "homicides et blessures involontaires" de l'enquête. Soupçonnée de négligence entre 1995 et 2009 dans la surveillance de la dangerosité potentielle du Mediator, l'agence a été placée sous contrôle judiciaire dans la soirée, impliquant le versement d'un cautionnement de 100 000 euros, selon une source judiciaire.

Deux autres informations judiciaires ouvertes
En septembre 2011, le fondateur du laboratoire fabriquant le Mediator, Jacques Servier, avait été mis en examen avec ses sociétés, pour tromperie et escroquerie. Le 11 décembre, il avait également été mis en examen pour "homicides et blessures involontaires". Cette dernière enquête devrait durer plus longtemps que celle pour tromperie, puisqu'il faut établir un lien entre la prise du médicament et les dommages infligés aux malades.
   Affaire du Mediator : la chronologie

Lire la suite
Mediator Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants