1 min de lecture Info

Medef : Laurence Parisot officiellement candidate pour un troisième mandat

Elle l'annonce dans un entretien au quotidien "Le Monde" (daté 2 mars 2013). La présidente du Medef Laurence Parisot brigue officiellement un troisième mandat à la tête de l'organisation patronale.

Laurence Parisot quittera son poste de présidente du Medef mercredi 3 juillet 2013.
Laurence Parisot quittera son poste de présidente du Medef mercredi 3 juillet 2013. Crédit : AFP / Archives, Eric Piermont
Micro générique
La rédaction numérique de RTL

Laurence Parisot rempile à nouveau
Présidente de l'organisation patronale depuis 2005, réélue en 2010, elle justifie dans le quotidien daté du 2 mars son intention d'en modifier les statuts, qui ne permettent que deux mandats, pour se maintenir à son poste. Son mandat actuel s'achève fin juin.

"Ma motivation est liée à la situation de notre pays, à son avenir, et au rôle potentiellement décisif des entrepreneurs", explique Laurence Parisot dans son interview au "Monde". "Ma démarche n'échappera à aucun moment au suffrage de nos électeurs", elle est "démocratique et vise même à un approfondissement de notre démocratie interne", assure-t-elle.

"Le tam-tam selon lequel je serais une putschiste, ou classable dans la même catégorie que monsieur Poutine, procède d'une intention destructrice que je ne peux pas laisser se développer plus longtemps", dit Laurence Parisot. Le comité statutaire du Medef devrait rendre son avis "dans les deux prochaines semaines". Quatre autres candidats se sont déjà fait connaître : Thibault Lanxade (patron parisien de PME) Pierre Gattaz (président du Groupe des fédérations industrielles) , Jean-Claude Volot (l'ancien médiateur de la sous-traitance) et le président fondateur du groupe Omea (Virgin Mobile), Geoffroy Roux de Bézieux, se sont déjà déclarés candidats.

L'interview de Laurence Parisot dans "Le Monde" (02/03/2013)


"Logique et pas putschiste que Laurence Parisot parte se reposer"


Laurence Parisot Parisot, dans sa volonté de briguer un troisième mandat, a soumis en janvier au comité statutaire du mouvement la question d'un changement des statuts.  Une proposition qui lui a attiré de nombreuses critiques. Et l'officialisation d'une nouvelle candidature a bien évidemment engendré de nouvelles railleries.

Interrogé par 20Minutes.fr,  Thibaut Lanxade, président-fondateur en 2008 d’Aqoba (un établissement de paiement) et candidat à la présidence du Medef depuis le 13 février, regrette "le timing et la méthode" de l'annonce de Laurence Parisot. Opposé à un changement des statuts "à la veille d'une élection", Lanxade affirme avoir le soutien des Medef territoriaux.

Pour lui, l'organisation a besoin de "réoxygéner le discours" même si il reconnait que le "bilan est bon".  "Même les syndicats se renouvellent. Il y a quatre candidats sérieux déclarés, cela me semblerait logique et pas putschiste que Laurence Parisot parte se reposer", a t-il conclu.






Lire la suite
Info Diaporama Medef
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants