1 min de lecture Hôpitaux

Médecins intérimaires : les "mercenaires" coûtent très cher à l'hôpital

ÉCLAIRAGE - Selon un rapport parlementaire, le recours à des médecins intérimaires représente un coût de près de 500 millions d'euros à l'hôpital public.

Selon une étude, l nombre de crises cardiaques fait un bond de 25% aux Etats-Unis le lundi suivant le passage à l'heure d'été.
Selon une étude, l nombre de crises cardiaques fait un bond de 25% aux Etats-Unis le lundi suivant le passage à l'heure d'été. Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Guillaume Chieze

L'hôpital est malade de sa pénurie de médecins, selon un rapport parlementaire présenté ce mardi et qui révèle que près de 6.000 médecins sont employés de façon temporaire dans les hôpitaux publics.

Qui sont ces "mercenaires" ?

Près d'un médecin sur 10 est aujourd'hui remplaçant dans l'hôpital public et surtout ce sont des intérimaires qui occupent un poste permanent : des radiologues, des anesthésistes ou des chirurgiens... autant de spécialités qui sont de plus en plus rares.

Il existe un déséquilibre entre l'offre et la demande, une pénurie dont profitent certaines agences d'intérim peu scrupuleuses pour surfacturer leurs services.

Combien coûtent-ils ?

À lire aussi
L'une des célèbres grues de Nantes faits divers
Nantes : grièvement blessé après avoir escaladé et chuté d'une grue

"Un directeur a témoigné que pour une garde, il a payé un médecin 2.300 euros net", raconte à RTL l'auteur du rapport, le député de l'Isère, Olivier Véran. Le socialiste estime que le recours à des médecins "mercenaires" représente un surcoût de 500 millions d'euros par an. "Exorbitant" selon lui.

Les hôpitaux se retrouvent dans une situation ubuesque : d'un côté des budgets resserrés et de l'autre, parce qu'il faut bien faire tourner la machine, une facture extrêmement lourde.

Le problème est-il uniquement financier ?

Non, le rapport parlementaire souligne que ces médecins "mercenaires" ne posent pas qu'un problème d'argent à l'hôpital. En changeant sans cesse de service, ils ne peuvent pas suivre leurs dossiers et au final ce sont les patients qui en pâtissent.

"Si dans une unité de soins le médecin change tous les deux jours c'est assez compliqué", argue Olivier Véran. "Il ne s'implique pas dans le protocole de service, ne connaît pas les logiciels de prescription, ne connaît pas l'équipe soignante. Il ne peut pas suivre les malades au long cours."

Parfois même des remplaçants n'ont pas les compétences requises. Puisqu'on ne peut pas se passer des intérimaires pour le moment, le rapport préconise au minimum de leur assurer une formation continue, pour une meilleure prise en charge des malades.

>
Médecins intérimaires : les "mercenaires" coûtent très cher à l'hôpital Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Info Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767976790
Médecins intérimaires : les "mercenaires" coûtent très cher à l'hôpital
Médecins intérimaires : les "mercenaires" coûtent très cher à l'hôpital
ÉCLAIRAGE - Selon un rapport parlementaire, le recours à des médecins intérimaires représente un coût de près de 500 millions d'euros à l'hôpital public.
https://www.rtl.fr/actu/medecins-interimaires-les-mercenaires-coutent-tres-cher-a-l-hopital-7767976790
2013-12-17 07:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/erPlWRasXafIDXwZ3Nk8xA/330v220-2/online/image/2013/1217/7767975254_un-rapport-brise-l-omerta-entourant-les-medecins-mercenaires-a-l-hopital-photo-d-illustration.jpg