1 min de lecture Arnaud Montebourg

Matignon pessimiste sur les chances de retrouver un repreneur pour Petroplus

C'est ce mardi que doit être scellé le sort des 470 salariés de la raffinerie de Petroplus Petit-Couronne, en Seine-Maritime. C'est la date limite légale pour déposer des candidatures au rachat d'un site devenu emblématique des difficultés de l'industrie française. Lundi, les syndicats ont été reçus par Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre a estimé que les "chances de succès sont limitées".

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Philippe Roy-Contancin

Dernières heures d'attente

"C'est un dossier difficile sur lequel l'Etat s'est beaucoup mobilisé, mais les chances de succès sont limitées. Nous avons évoqué comment serait financé un plan social dans l'hypothèse où le tribunal ne jugerait aucune offre crédible", ont indiqué lundi à la presse les services de Matignon après une rencontre de deux heures trente entre l'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC du site et les conseillers du Premier ministre.

Selon Yvon Scornet, porte-parole de l'Intersyndicale, les candidats à la reprise ont jusqu'à 17 heures ce mardi pour déposer une offre auprès de l'administrateur judiciaire qui le cas échant communiquera la ou les offres au tribunal de commerce de Rouen vraisemblablement mercredi matin. S'il y a lieu le tribunal de commerce fixera une date d'audience d'ici deux à trois semaines pour examiner les éventuelles offres, selon le leader syndical.

Arrêtée en janvier 2012, la raffinerie a été placée en redressement judiciaire après le dépôt de bilan du groupe suisse Petroplus puis a été, à plusieurs reprises, autorisée à poursuivre son activité par le tribunal de commerce de Rouen. Mi-décembre un contrat de six mois négocié avec Shell par l'ancien gouvernement lors de l'élection présidentielle a pris fin, entraînant la "mise sous cocon" de la raffinerie, dont le redémarrage reste possible mais coûteux.

Lire la suite
Arnaud Montebourg Social Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants