1 min de lecture Faits divers

Suicide d'une lycéenne : "On la voyait rire aux blagues"

Les secours ont été alertés vers 6h45, mercredi. La jeune fille, en arrêt cardio-respiratoire, a été retrouvée pendue à un arbre du parc de l'établissement.

La jeune fille, en arrêt cardio-respiratoire, n'a pu être ramenée à la vie par le médecin du Samu,
La jeune fille, en arrêt cardio-respiratoire, n'a pu être ramenée à la vie par le médecin du Samu, Crédit : AFP / Archives
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ses camarades n'avaient rien vu venir. Maéva, une lycéenne de 18 ans, interne dans un établissement privé de Marseille, s'est donné la mort par pendaison dans la nuit de mardi à mercredi. Les secours ont été alertés vers 6h45.

La jeune fille, en arrêt cardio-respiratoire, a été retrouvée pendue à un arbre du parc de l'établissement. Elle n'a pu être ramenée à la vie par le médecin du Samu, ont rapporté les marins-pompiers de Marseille.

Incompréhension chez ses camarades

Mardi soir, Maéva avait posté sur son compte Facebook un message troublant : "J'ai vu un arbre triste... et une corde". La jeune fille a été vue par ses camarades pour la dernière fois en vie quelques minutes plus tôt. Elle quittait l'internat pour aller fumer une cigarette. Elle avait simplement dit à la jeune fille qui partageait sa chambre qu'elle allait se promener dans le parc.

À lire aussi
George Clooney, élégant au festival de Cannes 2016 Thaïlande
Un couple d'Italiens arrêté en Thaïlande pour avoir usurpé l'identité de George Clooney

"On se demande pourquoi [elle a fait ça], hier on la voyait rire aux blagues", confie Paul, lui aussi lycéen en terminale, qui avait dîné avec Maéva mardi soir. "On ne comprend pas ce qui s'est passé, on ne se doutait de rien, c'est horrible."

Une cellule psychologique mise en place

Le ministre de l'Education nationale a exprimé en milieu de journée "sa plus vive émotion" suite à ce drame. Vincent Peillon "s'associe à la douleur de la famille et des proches de la jeune fille et assure de tout son soutien la communauté éducative", indique le communiqué du ministère de l'Education, précisant qu'à la demande du ministre, le recteur d'Académie s'était rendu dans l'établissement.

L'enquête a été confiée aux policiers de la division Nord de la Sécurité publique de Marseille et le procureur de la République devait se rendre mercredi matin au lycée privé Lacordaire dans le 13e arrondissement de la ville. Une cellule psychologique doit être mise en place dans le lycée.

Ecoutez le reportage de Jean-Louis Pacull

>
Une lycéenne marseillaise se pend dans son établissement scolaire Crédit Image : Kervin Portelli | Crédit Média : Jean-Louis Pacull | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7761808505
Suicide d'une lycéenne : "On la voyait rire aux blagues"
Suicide d'une lycéenne : "On la voyait rire aux blagues"
Les secours ont été alertés vers 6h45, mercredi. La jeune fille, en arrêt cardio-respiratoire, a été retrouvée pendue à un arbre du parc de l'établissement.
https://www.rtl.fr/actu/marseille-une-lyceenne-se-pend-dans-son-etablissement-scolaire-7761808505
2013-05-29 11:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UxKUfKqH_ITwPaM0YBITbg/330v220-2/online/image/2013/0529/7761812177_la-jeune-fille-en-arret-cardio-respiratoire-n-a-pu-etre-ramenee-a-la-vie-par-le-medecin-du-samu.jpg