1 min de lecture Marseille

Marseille : un corps retrouvé carbonisé

Le corps carbonisé d'un jeune homme a été découvert lundi peu avant minuit dans la commune de Pennes-Mirabeau située au nord de Marseille.

Voiture de police (photo illustration)
Voiture de police (photo illustration) Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est un témoin qui a donné l'alerte, lundi 29 juillet peu avant minuit, après avoir aperçu un petit départ de feu devant un lotissement de Pennes-Mirebeau (Bouches-du-Rhône), près de la départementale 113. Arrivés sur place, les sapeurs-pompiers ont alors découvert, au pied d'une clôture, le cadavre d'un homme d'une vingtaine d'années qui avait été aspergé d'un liquide inflammable.

Même si aucune trace de balle n'a été retrouvée par les premiers intervenants, ceux-ci ont exclu la thèse d'un suicide, selon la même source.

Un mode opératoire compliquant les investigations

Le mode opératoire du "barbecue" (homicide par balle suivi de l'incendie du corps de la victime dans un véhicule) a été utilisé à plusieurs reprises depuis deux ans pour régler des conflits liés a priori au trafic de drogue.

Le corps du jeune Sabri, 24 ans, originaire de Marignane, avait par exemple été retrouvé entièrement calciné dans une voiture brûlée, à Septèmes-les-Vallons, dans la nuit du 15 au 16 mai. Cette technique ralentit l'identification et rend plus difficile les investigations.

À lire aussi
Marseille (illustration) faits divers
Marseille : un adolescent de 16 ans séquestré par des hommes armés

Le parquet d'Aix-en-Provence a confié les investigations à la brigade criminelle de la police judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Faits divers Homicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants