2 min de lecture José Anigo

Marseille : l'homme tué par balles jeudi est le fils de José Anigo, directeur sportif de l'OM

L'homme tué par balles à Marseille, jeudi, est Adrien Anigo, fils du directeur sportif de l'Olympique de Marseille, José Anigo.

José Anigo - Directeur sportif de l'OM
José Anigo - Directeur sportif de l'OM Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

L'homme tué par balles à Marseille, jeudi, a été identifié. Il s'agit d' Adrien Anigo, fils de José Anigo, directeur sportif de l'OM et figure de la cité phocéenne.

Âgé de 30 ans, Adrien Anigo était bien connu des services de police. Écroué en 2007, il avait alors 26 ans et avait purgé une peine de prison après avoir été mis en cause pour des faits de hold-up commis dans des bijouteries dans la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur.

La police enquête sur le lieu du meurtre d'Adrien Anigo, jeudi 5 septembre à Marseille
La police enquête sur le lieu du meurtre d'Adrien Anigo, jeudi 5 septembre à Marseille Crédit : AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT


Il a été abattu alors qu'il était au volant d'une Twingo noire de location, aux alentours de 15h45 dans le XIIIe arrondissement de Marseille. Il a été pris pour cible par deux individus circulant sur une moto de grosse cylindrée, qui l'ont mitraillé à bout portant. Adrien Anigo a été touché à la tête et à la carotide.

Alertés, les marins-pompiers n'ont pas pu réanimer la victime. Quatre véhicules et 14 hommes sont intervenus sur les lieux, a précisé un porte-parole du bataillon. 

Son père n'ignorait rien de ses activités

À lire aussi
La police enquête sur le lieu du meurtre d'Adrien Anigo, jeudi 5 septembre à Marseille José Anigo
Adrien Anigo enterré lundi en présence de membres de l'OM

Adrien Anigo avait été condamné et était soupçonné d'être impliqué dans douze vols à main armée commis en 2006 et 2007, notamment dans les Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, Marseille, Gardanne, Martigues, et à Nîmes (Gard), pour un préjudice global estimé à 1,5 million d'euros. Il avait été remis en liberté à la faveur d'une erreur de procédure. Il devait être renvoyé prochainement devant les assises.

Le père de la victime, José Anigo, 52 ans, a lui-même une réputation sulfureuse. On le dit proche de certains membres du milieu marseillais. Il serait en particulier lié à Richard Deruda, un Marseillais fiché au grand banditisme qu'il a fréquenté à l'école, et dont le fils a été professionnel à l'OM.

Pour Jean-Alphonse Richard, chef du service police-justice de RTL, "José Anigo n'ignorait rien des activités de son fils". "La rue a aspiré mon fils, mais ça ne concerne que la justice", confiait-il au Journal du Dimanche fin 2011, soulignant que son autre fils est employé dans la police municipale.

Adrien, père de deux enfants, avait tenu par le passé un magasin de sport. Un de ses proches, interrogé par l'AFP, l'a décrit comme "sympathique et proche de sa famille". "Il avait eu des histoires de justice, mais il était rangé de tout ça", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
José Anigo Marseille Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants