1 min de lecture Marseille

Marseille capitale européenne de la Culture, c'est parti !

Après Lille en 2004, c'est au tour de Marseille d'être capitale européenne de la culture. Après 4 années de gestation parfois douloureuse, Marseille attend avec un mélange de fébrilité, de ferveur et d'angoisse l'heureux événement. C'est en quelque sorte un saut dans le vide, dans l'inconnu. La grande clameur samedi soir à 19h tapantes devrait retentir dans une trentaine d'endroits dans Marseille. Des milliers de Marseillais devraient y participer. Les organisateurs attendent ce soir 300.000 personnes dans le centre-ville entièrement piéton.

Dans l'impatience et avec un certain trac, Marseille et la Provence inaugurent samedi leur grand rendez-vous avec la culture par une fête, qui se veut au diapason de toute cette année à venir, populaire et ouverte, mais sans François Hollande.
  
Le président de la République, qui devait célébrer l'évènementa dû annuler son déplacement en raison de la situation au Mali et de la tenue d'un conseil de défense à l'Elysée.

C'est le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui remplacera le président et sera à 16h sur le chantier du Mucem, le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée qui ouvrira en juin sur le port, pour y poser la dernière pierre et lancer cette "capitale européenne de la culture", titre co-attribué pour 2013 à Kosice (Slovaquie) et à la cité phocéenne et 90 communes environnantes.

Le musée Mucem, sur le Vieux-Port
  
Samedi à Aix en Provence, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui inaugurait l'exposition "Cadavres exquis" au musée Granet a estimé que 2013 serait "un point de commencement" pour la Provence, afin de "transformer en profondeur et valoriser ceux qui créent et ceux qui dynamisent cette région, pour que jamais ce ne soit comme avant".
  
Avec un budget de près de 100 millions d'euros, 400 projets culturels officiels vont s'égrener pendant un an, plus les 800 autres, en particulier ceux du « Off ». A l'image du festival off d'Avignon, il concurrence le « In », une première dans l'histoire des capitales européennes de la culture et c'est -évidemment - à Marseille la rebelle.

650 autres millions ont été débloqués pour la rénovation du patrimoine, le Vieux-Port par exemple a été transformé avec brio, mais aussi pour construire de nouvelles infrastructures comme le Mucem. Le week-end s'achèvera dimanche soir à Arles par un spectacle pyrotechnique sur les bords du Rhône.

Lire la suite
Marseille Culture-loisirs Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants