1 min de lecture Mediator

Marisol Touraine veut couper le cordon entre labos et professionnels de santé

INVITÉE RTL - Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé a expliqué sa politique de transparence, visant à rendre public les liens entre laboratoires pharmaceutiques et professionnels de santé.

Marisol Touraine, le 22 mai 2013.
Marisol Touraine, le 22 mai 2013. Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Le soupçon est l'ennemi de la confiance", estime Marisol Touraine, qui veut faire de la transparence son cheval de bataille. Invitée de RTL, la ministre de la Santé est revenue sur le décret, publié ce mercredi au Journal officiel, qui oblige les laboratoires pharmaceutiques à rendre public tous les avantages accordés aux professionnels de santé.

Le soupçon est l'ennemi de la confiance

Marisol Touraine
Partager la citation

Une mesure nécessaire, selon la ministre, pour rétablir la confiance des Français.  "On s'aperçoit que nos concitoyens ont des doutes sur les relations qui peuvent exister entre les laboratoires pharmaceutiques et le monde la santé", explique-t-elle. Visés par le décret : les médecins mais pas seulement. Associations de patients, hôpitaux, établissements de soins seront également concernés.

Des relations "nécessaires" avec les laboratoires

Le décret fait suite à une loi votée en décembre 2011, juste après le scandale du Mediator, "un médicament pour lequel on s'est aperçus que des experts n'étaient, en réalité, pas indépendants", affirme Marisol Touraine. Aujourd'hui, l'objectif n'est pas pour autant "d'interdire ou d'empêcher que des professionnels de santé aient des relations avec l'industrie pharmaceutique", explique-t-elle.

"Ces relations sont absolument nécessaires pour la recherche, pour tester des médicaments par exemple", affirme Marisol Touraine. "Mais il faut que ces relations soient connues. Simplement connues", insiste-t-elle.

Des avantages publics dès 10 euros

À lire aussi
2011 aura été marquée par le feuilleton Médiator, un médicament destiné aux diabétiques en surpoids mais  aussi prescrit comme coupe-faim. Il est soupçonné d’avoir fait pas moins de 500 morts en France suite à des problèmes cardiaques, selon l'Afssaps procès
Scandale du Mediator : pourquoi ce procès est-il hors norme ?

La ministre de la Santé estime que la situation s'est déjà "considérablement améliorée par rapport à une époque où les voyages, les déjeuners dans les grands restaurants étaient la règle". Pas suffisant pour autant pour que la culture de la transparence s'impose.

Le décret permettra de rendre public l'ensemble des avantages versés ou consentis au monde de la santé. "Il faudra que soit écrit la nature de l'avantage, par exemple un déjeuner, et le montant, dès lors que ce montant est supérieur à 10 euros", précise Marisol Touraine. A terme, un site internet unique géré par les autorités centralisera les déclarations.

>
Marisol Touraine : "Il faut que les relations entre professionnels de la santé soient connues" Crédit Média : Jean-Michel Aphatie | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mediator Info Marisol touraine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants