1 min de lecture Info

Marisol Touraine commande une enquête sur la cigarette électronique

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclaré mardi avoir "commandé une enquête" à ses services au sujet de la cigarette électronique pour en faire une évaluation "bénéfice/risque".

En mai 2011, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) avait recommandé "de ne pas consommer de cigarettes électroniques"
En mai 2011, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) avait recommandé "de ne pas consommer de cigarettes électroniques" Crédit : AFP / Archives
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Carole Laporte-Many

Marisol Touraine : "Il faut faire preuve de prudence"
Invitée de France Info mardi matin, Marisol Touraine a estimé qu'il fallait faire "preuve de prudence" alors que les Français essayant d'arrêter de fumer sont "des centaines de milliers" à consommer cette cigarette électronique. "J'ai demandé à mes services de me dire très précisément de quel type de produit il s'agit", a-t-elle déclaré.

"Est-ce qu'on peut considérer qu'il s'agit d'un produit de grande consommation ? Est-ce que c'est un dispositif médical ? Quels sont les caractéristiques de ce produit ?", a interrogé la ministre. Pour elle, il faut également "faire une évaluation bénéfice/risque de ce dispositif qui pose un certain nombre de questions" face à un produit "qui s'est beaucoup répandu".

Un demi-million de "vapoteurs" en France
La cigarette électronique, qui reproduit la forme de la cigarette classique, présente à son extrémité une diode simulant visuellement la combustion. Des flacons de "e-liquides", des solutions contenant du propylène glycol ou du glycérol, de divers arômes et éventuellement de nicotine, permettent de recharger la cartouche usagée. Lors de l'aspiration, la solution présente dans la cartouche s'échauffe et la vapeur produite est inhalée par l'utilisateur.

En mai 2011, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé avait recommandé "de ne pas consommer de cigarettes électroniques". L'Afssaps soulignait que ces solutions contenaient des quantités de nicotine plus ou moins importantes, qui, même à des concentrations faibles, pouvaient "conduire à des effets indésirables graves".

Les utilisateurs de la cigarette électronique seraient un demi-million en France, d'après les fabricants.

Lire la suite
Info Tabac Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants