1 min de lecture Société

Mariage "homo" : l'école catholique veut s'impliquer dans le débat

C'est un courrier qui provoque une vive polémique. Eric de Labarre, le secrétaire général de l'enseignement catholique (SGEC) a adressé avant les vacances de Noël une lettre aux chefs d'établissement des 8.300 écoles, collèges et lycées privés catholiques. L'objet : le mariage pour les couples homosexuels. Un mot d'ordre : "parlez-en". Les partisans du projet du gouvernement sont furieux. Ils y voient un coup de griffe envers "la neutralité de l'école" et un appel déguisé à grossir les rangs de la manifestation des "anti", prévue le 13 janvier prochain.

Un collège catholique à Rambouillet, dans les Yvelines
Un collège catholique à Rambouillet, dans les Yvelines Crédit : AFP / Archives, Pierre Verdy

L'expression d'un "désaccord"

La lettre, envoyée le 12 décembre dernier, ne laisse aucune place au doute quant à la position du syndicat. Le SGEC y explique son "désaccord" et rappelle son attachement à "des références sociales aussi fondamentales que le mariage, union d'un homme et d'une femme".

Le texte pousse également les établissements à s'impliquer dans le débat. "Chaque école, collège ou lycée peut prendre les initiatives qui lui paraissent localement les plus adaptées pour permettre à chacun l'expression d'une liberté éclairée à l'égard des choix envisagés aujourd'hui par les pouvoirs publics".

Lire l'intégralité de la lettre :
Lettre enseignement catholique
Une initiative qui "choque énormément" Frédéric Fléchon, secrétaire général du Sundep-Solidaires. "En quoi l'enseignement privé catholique est-il légitime pour imposer un débat de société alors que les établissements sont financés à 80% par des fonds publics ? La neutralité de l'école est un des fondements du service public". Pour lui, le débat proposé par Eric de Labarre est un leurre. "Si on propose des débats dans lesquels on donne les bonnes solutions, ça s'appelle de l'endoctrinement", estime-t-il.

Ian Brossat, conseiller PC de Paris, voit dans cette lettre un appel déguisé à manifester le 13 janvier prochain à Paris, contre le projet du gouvernement. "Il s’agit d’enrôler 2 millions d’élèves dans une croisade", juge-t-il dans le Parisien.

L'auteur du texte, Eric de Labarre, dément toutes ces accusations. "On n’appelle pas à manifester, on pose un cadre. Puisqu’il n’y a eu aucun débat, c’est de notre responsabilité d’éducateurs d’aider à la prise de conscience pour que chacun se détermine. Même en primaire, doit-on répondre à un gamin de 7 ans que c’est une affaire d’adultes ? Je ne crois pas", explique-t-il au Parisien.

La mariage homosexuel : le projet de loi du gouvernement

Lire la suite
Société Religions Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756375114
Mariage "homo" : l'école catholique veut s'impliquer dans le débat
Mariage "homo" : l'école catholique veut s'impliquer dans le débat
C'est un courrier qui provoque une vive polémique. Eric de Labarre, le secrétaire général de l'enseignement catholique (SGEC) a adressé avant les vacances de Noël une lettre aux chefs d'établissement des 8.300 écoles, collèges et lycées privés catholiques. L'objet : le mariage pour les couples homosexuels. Un mot d'ordre : "parlez-en". Les partisans du projet du gouvernement sont furieux. Ils y voient un coup de griffe envers "la neutralité de l'école" et un appel déguisé à grossir les rangs de la manifestation des "anti", prévue le 13 janvier prochain.
https://www.rtl.fr/actu/mariage-homo-l-ecole-catholique-veut-s-impliquer-dans-le-debat-7756375114
2012-12-29 10:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4ogsd4CY4i_GWsZpX1UWHg/330v220-2/online/image/2012/0913/7752414081_un-college-catholique-a-rambouillet-dans-les-yvelines.jpg