1 min de lecture Société

Mariage "homo" : entre 340.000 et 800.000 opposants dans les rues de Paris

Ils étaient 800.000 selon les organisateurs, 340.000 selon la police. Les opposants au mariage homosexuel manifestaient ce dimanche à Paris. Avec pour mot d'ordre "Tous nés d'un homme et d'une femme", les trois cortèges au départ de la Porte Maillot (XVIe), de la place d'Italie (XIIIe) et de Denfert-Rochereau (XIVe) ont rallié en fin d'après-midi le Champ-de-Mars (VIIe), au pied de la Tour Eiffel, comme prévu par le collectif organisateur "La Manif pour tous". Le défilé est soutenue par l'Eglise, et des cadres UMP et FN y ont participé. L'Elysée a noté une mobilisation "consistante" mais a réaffirmé que le projet serait maintenu.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Sina Mir

Une mobilisation importante

Les opposants au mariage homosexuel ont donc réussi à mobiliser massivement, au cours d'un rassemblement inédit à droite sur un sujet de société depuis près de trente ans. Entre 340.000 manifestants, selon la police, et 800.000, selon les organisateurs, ont défilé jusqu'au pied de la Tour Eiffel, à l'appel de "La Manif pour tous" qui s'était fixé l'objectif minimum d'au moins 200.000 à 300.000 personnes.
 
Il s'agit du plus grand rassemblement à droite sur un sujet de société depuis celui pour la défense de "l'école libre" qui avait rassemblé au moins 850.000 personnes, de source policière, à Paris en 1984.

Devant une foule compacte, les porte-parole de "La Manif pour tous" ont lu une lettre à François Hollande lui demandant de "suspendre ce projet de loi qui divise les Français". "Vous ne pouvez ignorer cette foule considérable!", a déclaré l'égérie de la manifestation, Frigide Barjot, qui avait revêtu un voile de mariée.

Cette marche s'est déroulée sans incident alors que le plan de défense antiterroriste Vigipirate a été renforcé samedi, notamment pour les rassemblements de personnes. Des policiers étaient visibles aux principales intersections, mais restaient discrets le long des cortèges. Au total, 8.000 bénévoles du collectif "Manif pour tous" étaient chargés de la sécurité, reconnaissables à leur maillot jaune, aux côtés de milliers de membres des forces de l'ordre.

A noter que le départ de la manifestation séparée de l'Institut Civitas, proche des catholiques intégristes, et déclarée persona non grata par les organisateurs de la "Manif pour tous", a été retardé. Plus d'un millier de personnes, ont dû patienter place Pinel (XIIIe arrondissement) en agitant des drapeaux français ou frappés d'un cœur rouge surmonté d'une croix, symbole de Civitas.


Le gouvernement ne reculera pas

Côté politique, l'UMP et ex-Premier ministre François Fillon n'a pas défilé mais a apporté son soutien aux opposants. L'association de défense des droits des homosexuels Gaylib a annoncé son départ de l'UMP, jugeant ne plus disposer de "place audible" au sein du parti.

Même hésitation au Front national, dont le vice-président Louis Alliot était présent porte Maillot, mais dont était absente sa présidente, Marine Le Pen.

Malgré cette manifestation, le gouvernement maintient l'examen du projet de loi dès le 29 janvier au Parlement. Mais les députés PS ont lâché du lest et ne déposeront pas d'amendement ouvrant la procréation médicalement assistée aux couples de femmes.
 
Selon les sondages, les Français sont majoritairement favorables au mariage pour tous, mais pas à l'adoption par les couples homosexuels.

(Avec AFP)



La mariage homosexuel : le projet de loi du gouvernement

Lire la suite
Société Polémique Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants