1 min de lecture Lourdes

Lourdes : un hôtelier voulait faire sauter l'établissement concurrent

C'est ce qu'on pourrait appeler une concurrence sans scrupule. Un homme de 39 ans voulait commanditer l'explosion de l'établissement de son rival à Lourdes.

L'Hôtel-Restaurant Flandria à Lourdes
L'Hôtel-Restaurant Flandria à Lourdes Crédit : Google Street View
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Patrick Isson

La rivalité entre les deux restaurants indiens est née au cœur de la ville, boulevard de la Grotte, tout près des sanctuaires.

Pour se débarrasser de la concurrence, l'un des deux propriétaires, celui de l'hôtel-restaurant Flandria, un homme de 39 ans originaire de Pondichéry en Inde n'a pas hésité à solliciter deux hommes de mains pour détruire l'établissement de son rival à l'aide d'une bombe. Pas moins de 4.000 euros avaient été proposés en échange de ce service.

L'hôtelier mis en examen

Mais l'affaire a tourné court. Des gens trop bavards ont fait capoter le projet de destruction en offrant l'information sur un plateau à la police judiciaire de Bordeaux qui enquêtait sur un trafic de stupéfiants dans le secteur. Le commanditaire a reconnu avoir demandé à ses connaissances de dégrader le restaurant qui lui faisait de l'ombre.

Devant le juge, pas de miracle pour l'hôtelier. Il a été mis en examen pour association de malfaiteur en vue de commettre des destructions par incendies ou explosifs avant d'être placé en détention provisoire à Tarbes. Si le conflit entre les deux rivaux étaient connus du voisinage, personne n'a imaginé que ses querelles se termineraient par un acte si insensé.  

>
Lourdes : une bombe pour faire sauter l'établissement de son rival Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lourdes Bombe Explosion
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants