1 min de lecture Société

Deux guérisons toujours inexpliquées à Lourdes

Les experts médicaux ont estimé que ces guérisons étaient inexplicables dans l'état actuel des connaissances scientifiques. Les cas sont ceux de deux femmes venues en pèlerinage à Lourdes en 1965 et en 1989. C'est au tour de L'Eglise maintenant de juger si ces guérisons peuvent être qualifiées ou non de miracles.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Patrick Tejero

Une religieuse née en 1934 souffrant d'une lombo-sciatique paralysante malgré plusieurs interventions chirurgicales, a retrouvé l'usage de ses jambes et s'est levée de son fauteuil roulant pendant un séjour à Lourdes, en 1965, selon le Comité médical international de Lourdes (CMIL) qui réunit des médecins de divers pays.

Le second cas concerne une femme de 43 ans, atteinte de poussées d'hypertension avec apparition d'oedèmes cérébraux, multi-opérée, précise le professeur François-Bernard Michel, membre de l'Académie de médecine et président du Comité. En 1989, durant un pèlerinage à Lourdes, elle a ressenti "un extraordinaire bien-être" et a repris "une vie normale", ajoutent les Sanctuaires.

A ce stade, le CMIL parle de "guérison inexpliquée dans l'état actuel des connaissances scientifiques". Il appartient désormais à l'évêque du diocèse des personnes guéries de qualifier éventuellement de "miraculeuses" ces guérisons.

Plus de 7.000 cas de guérisons inexpliquées ont été enregistrés à Lourdes depuis 1883, mais les évêques n'ont officiellement reconnu "miraculeuses" que 67 guérisons. Chaque année, 6 millions de pèlerins se rendent aux Sanctuaires de Lourdes, dont un grand nombre de malades espérant une guérison miraculeuse.

(Avec AFP)

Lire la suite
Société Lourdes Maladies
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants