1 min de lecture Nancy

Les grands-parents du petit Lucas, enlevé à Nancy, témoignent

"Ça ne doit plus arriver. A aucune autre famille" : le grand-père du petit bébé enlevé mardi soir dans une maternité de Nancy a expliqué ses heures d'angoisse au micro RTL de Samuel Goldschmidt. Selon lui, la ravisseuse présumée, mineure et interpellée à Vandœuvre-lès-Nancy dans son appartement, a "prémédité" son geste.

"Des heures d'angoisse"

"Des heures d'angoisse, d'inquiétude. Ca ne doit plus arriver, à aucune famille. Ces gens-là, il faut les mettre en prison. C'est pas possible d'enlever un enfant, un bébé ! 

Les services de police ont très bien travaillé, y'a rien à dire ! En 48 heures, ils ont fait un super boulot : on les remercie du fond du coeur. La gendarmerie, la police, la télé, les journalistes : on les remercie tous. 

Comment vous envisagez l'avenir ? 

Ah ben gaiement, maintenant qu'on a retrouvé le petit Lucas. Quand on vous enlève votre petit-fils, ça fait un choc. Il n'avait que ses parents à la maternité. On ne sait pas encore quand est-ce qu'ils reviennent, ils sont heureux, ils sont contents, ils revivent. 

Ca ne doit plus arriver. Les gens comme-ça, il faut les enfermer parce qu'on va dire qu'elle est malheureuse, qu'elle est détraquée, qu'elle est en manque d'enfant, mais c'est quand même prémédité. Il y a eu quatre personnes arrêtées. On ne peut pas dire que c'est sur un coup de sang que c'est arrivé. 

Maintenant on va faire la fête, on va faire Noël. Parce que sinon, ça aurait été un triste Noël..."

Le bébé enlevé à Nancy retrouvé en bonne santé, sa ravisseuse interpellée 

Le bébé enlevé mardi soir dans une maternité de Nancy a été retrouvé en bonne santé et sa ravisseuse présumée interpellée mercredi soir, au terme d'une journée de recherche marquée par la diffusion d'une "alerte enlèvement". 

La ravisseuse présumée du nourrisson a "un peu plus de 17 ans", a indiqué le procureur de Nancy, Thomas Pison. "Elle était d'abord dans le déni, en disant qu'elle venait d'accoucher, et puis après elle a reconnu les faits", a ajouté le directeur du SRPJ de Nancy, Alain Couic, en charge de l'enquête. 

Le petit Lucas, âgé de trois jours, a été retrouvé mercredi vers 19h30 à Vandoeuvre-lès-Nancy, dans un appartement de la banlieue sud de la ville. Il semble n'avoir souffert d'aucune privation "si ce n'est l'absence de sa mère", selon M. Couic. 

Les quatre personnes qui se trouvaient dans cet appartement - la ravisseuse présumée, son compagnon et un autre couple - ont été interpellées. Aucune n'était connue des services de police ou de justice. 

Ce rebondissement signe l'issue heureuse de près de 24 heures d'inquiétude pour la famille et les enquêteurs. 

Le bébé avait été enlevé mardi vers 21h30 par une jeune femme vêtue d'une blouse, "après un bref échange" avec la voisine de chambre de la maman. Selon une source proche du dossier, la ravisseuse présumée s'est fait passer pour une auxiliaire de vie.  

Lire la suite
Nancy Faits divers Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7756091036
Les grands-parents du petit Lucas, enlevé à Nancy, témoignent
Les grands-parents du petit Lucas, enlevé à Nancy, témoignent
"Ça ne doit plus arriver. A aucune autre famille" : le grand-père du petit bébé enlevé mardi soir dans une maternité de Nancy a expliqué ses heures d'angoisse au micro RTL de Samuel Goldschmidt. Selon lui, la ravisseuse présumée, mineure et interpellée à Vandœuvre-lès-Nancy dans son appartement, a "prémédité" son geste.
https://www.rtl.fr/actu/les-grands-parents-du-petit-lucas-enleve-a-nancy-temoignent-7756091036
2012-12-20 12:00:00