1 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Les attaques de Mélenchon contre Hollande agacent le Parti socialiste

Les piques de Jean-Luc Mélenchon à destination de François Hollande commencent à lasser certains membres du Parti Socialiste. Alors que le co-président du Parti de gauche a une nouvelle fois attaqué mardi le chef de l’État dans une interview au quotidien Métro, le sénateur PS Luc Carvounas l'accuse d'aller vers "des sommets de la démagogie et du populisme" et demande au PCF de s'en désolidariser.

Jean-Luc Mélenchon, leader du Front de Gauche, en meeting à Mericourt, le 18 mai 2012
Jean-Luc Mélenchon, leader du Front de Gauche, en meeting à Mericourt, le 18 mai 2012 Crédit : AFP / Denis Charlet
Micro générique
La rédaction numérique de RTL

Mélenchon : Merkel "tient le guidon" et "Hollande pédale"

Qui aime bien châtie bien ? En tout cas, quand il s'agit de François Hollande, Jean-Luc Mélenchon ne se prive pas. Plus d'un an après l'avoir qualifié de "capitaine de pédalo", le co-président du Parti de Gauche manie à nouveau la métaphore avec le chef de l’État, en troquant cette fois le vélo pour le pédalo.

Dans une interview au quotidien gratuit Métro, il a estimé que la chancelière allemande Angela Merkel "tenait le guidon" pendant qu''Hollande pédalait" dans une interview au journal Métro à paraître mercredi, et ceci au lendemain de la célébration du 50ème anniversaire du traité de l’Élysée. "Hollande, il pédale. C'est tout ce qu'il a le droit de faire. Aujourd'hui, la relation franco-allemande est déséquilibrée", ajoute M. Mélenchon.

Ce dernier avait déjà commencé l'année 2013 sur les chapeaux de roues en adressant des voeux acides au président de la République. Des attaques répétées qui commencent à agacer au sein du Parti socialiste.

Un sénateur PS accuse de "démagogie" Mélenchon, veut que le PCF se "désolidarise" 

 Le sénateur PS Luc Carvounas a accusé mercredi Jean-Luc Mélenchon d'aller vers "des sommets de la démagogie et du populisme" et a même demandé au PCF de s'en désolidariser. "En s'attaquant une nouvelle fois au Président de la République dans une interview au quotidien Métro, Jean-Luc Mélenchon dépasse les bornes!", s'exclame le sénateur-maire d'Alfortville (Val-de-Marne) dans un communiqué. Il lui reproche de poursuivre "son échappée vers les sommets de la démagogie et du populisme, au service de sa seule ambition personnelle".

"Cette dérive doit s'arrêter", s'insurge M. Carvounas. "Au Sénat, elle a déjà conduit au rejet de textes pourtant si importants pour l'avenir de notre pays. Comment nos alliés dans de si nombreuses collectivités territoriales peuvent-ils réclamer l'unité et la cohésion à l'approche des élections locales, lorsqu'au niveau national, ils cautionnent une diatribe anti-gouvernementale?", proteste-t-il. Il "demande au partenaire historique du PS qu'est le Parti communiste de se désolidariser des propos de Jean-Luc Mélenchon".

Interrogé par i-Télé sur les mêmes propos de l'eurodéputé (ex-PS), le député socialiste Jean-Christophe Cambadélis a commenté : "il a été déjà plus habile dans ses caractérisations. Je crois qu'il se trompe, il n'y a pas le Merkoland comme il y avait le Merkozy".

(avec dépêches)

Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon François Hollande Vœux présidentiels
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants