1 min de lecture François Hollande

Le tweet de Valérie Trierweiler met François Hollande en porte-à-faux

"Vous avez aimé Cécilia, vous adorerez Valérie !" Le commentaire vient d'un conseiller de l'UMP après ce qu'il est convenu d'appeler le "Trierweilergate". La compagne du chef de l'Etat a créé mardi la stupeur et placé en position délicate François Hollande, en adressant ses encouragements au dissident PS opposé aux Législatives à Ségolène Royal. Cet épisode, qui constitue le premier accroc notable au quinquennat "normal" de François Hollande, suscite l'embarras à gauche et l'ironie à droite où l'on se gausse d'un "Dallas à l'Elysée".

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et La rédaction de RTL

Le soutien de Valérie Trierweiler à l'adversaire socialiste dissident de Ségolène Royal à La Rochelle était considéré par les éditorialistes de la presse mercredi comme un "règlement de comptes" entre femmes et le "premier couac de la présidence normale" de François Hollande.

La compagne de François Hollande, avec qui notre journaliste Alba Ventura a pu échanger dans la soirée pour RTL, assume ce tweet. Elle trouve la situation "injuste" pour le dissident PS Olivier Falorni. "C'est idiot de parler de jalousie dans cette affaire", ajoute-t-elle.

Le message publié sur le compte Twitter de Valérie Trierweiler le 12 juin à 11h56 :


Lire la suite
François Hollande Valérie Trierweiler Ségolène Royal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants