1 min de lecture Économie

Le temps partiel et le travail au noir plus forts que le CDI

Peut-on parler d'un mal français sur le marché de l'emploi ? Le patron d'une société de service à domicile, dénommée O2, offre 100 postes. Mais seulement 18 ont trouvé preneur, malgré le CDI, la mutuelle et la voiture de fonction. Guillaume Richard, le patron, prétend qu'un temps plein de femme de ménage ne pèse pas lourd face à un temps partiel et des revenus de l'assistance.

Des personnes consultent les offres d'emplois sur les ordinateurs d'une agence du Pôle Emploi de Tours
Des personnes consultent les offres d'emplois sur les ordinateurs d'une agence du Pôle Emploi de Tours Crédit : AFP / Archives, Alain Jocard
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Des offres alléchantes qui ne trouvent pas preneurs

Comment des offres d'emploi peuvent-elles "rester sur le carreau" quand le chômage augmente dramatiquement chaque mois ? Guillaume Richard est st à la tête de la société 02, leader en France du marché des services à la personne, ne trouve pas preneur pour une centaine de postes de femmes de ménage. Il propose pourtant des CDI à plein temps, avec voiture de fonction, participation aux frais, GPS, portable et mutuelles. 18 emplois seulement ont été pourvus.

Invité de RTL Midi, Guillaume Richard exploique que  certaines personnes sans emploi préfèrent un temps partiel et du travail au noir à un temps plein : "Officiellement, il y a 400.000 personnes qui cherchent un emploi en CDI temps plein dans le service à la personne et en temps qu'assistant ménager. On a réussi à en trouver 18. Une des explications majeures, c'est que financièrement, c'est problématique aujourd'hui d'être sur un temps plein par rapport à être sur un temps partiel sur lequel on peut optimiser un certain nombre d'allocations. Et il y a une vraie problématique qui est celle de la non-dégressivité qui fonctionne par système de paliers, qui font que dès que vous avez un euro de plus de rémunération, vous pouvez perdre 50, 100 euros par mois d'allocations".

Quand le CDI ne fait pas le poids face au travail au noir

Selon lui, plutôt que de travailler sur un SMIC Brut (1340 euros), il est plus judicieux pour un salarié de travailler sur un temps partiel, auquel on va pouvoir additionner des prestations sociales et du travail non déclaré.

"Dans les services à la personne, notre concurrent n°1, c'est le travail au noir. Si vous cumulez 20 heures déclarées et 15 heures de travail au noir, vous avez avec les 20 heures, 650 euros de rémunération nets, avec les 20 heures non déclarées 650 euros de rémunération et vous avez vos prestations sociales qui sont au maximum. Et donc in fine, vous pouvez atteindre un revenu mensuel d'environ 1.700 euros nets. Et malheureusement, je peux pas leur donner tort. Parce qu'ils me disent, moi j'aimerai bien travailler plus pour vous. Mais si je travaille plus, derrière je gagne moins. Là pour le coup, on est complètement bloqué : si on paye plus, notre tarif augmente et on a plus de clients".

Lire la suite
Économie Social Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants