1 min de lecture Santé

Le stress au travail augmente le risque de faire un infarctus

On se doutait que le stress au travail n'était pas bon pour la santé, mais cela n'avait jamais été démontré scientifiquement. Pour la première fois, une vaste étude menée (entre autres) par Inserm sur 200.000 personnes dans sept pays d'Europe, met en évidence que le risque d'infarctus augmente de 23% chez les personnes exposées aux tensions au quotidien dans leur emploi. Des résultats à retrouver dans la prestigieuse revue scientifique "The Lancet".

 Stress et dépression au travail
Stress et dépression au travail Crédit : DR
Carole Laporte-Many Journaliste RTL

Un salarié sous pression au travail a un risque 23% plus élevé que les autres de faire un infarctus, et ce quel que soit son âge, son sexe, sa catégorie socioprofessionnelle ou son mode de vie. Alors, c'est un facteur de risque qui reste moins grave que le tabac ou l'obésité, mais qui n'est pas négligeable.

Selon les calculs des chercheurs, chaque année en France, 3.500 à 4.000 accidents cardiovasculaires seraient directement imputables au stress au travail. 15% des actifs sont concernés. Cela va de l'ouvrier qui travaille à la chaîne, à l'infirmière surmenée à l'hôpital, en passant par le cadre supérieur sous pression au bureau.

Pour améliorer leurs conditions, les chercheurs recommandent de modifier l'organisation du travail qui génère ce stress. Revoir, par exemple, la répartition des taches, les horaires, les relations avec la hiérarchie. Des expériences menées à l'étranger, notamment dans des hôpitaux au Québec, se sont révélées très efficaces.

Lire la suite
Santé Entreprises Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants